Publicité

27 juin 2022 - 13:09

Le caucus conservateur du Québec a défendu les travailleurs et les familles, estime Bernard Généreux 

Le député de Montmagny—L’Islet—Kamouraska—Rivière-du-Loup, Bernard Généreux, a effectué son bilan de la dernière session parlementaire. Ils s’est fier dit fier d’avoir livré bataille sur des dossiers importants pour la population de son comté durant cette session parlementaire. 

M. Généreux a talonné Justin Trudeau et son gouvernement durant la période des questions sur de nombreux dossiers tels que l’augmentation du coût de la vie, la crise du logement, l’inflation galopante et les délais déraisonnables de Service Canada et Passeport Canada.

«Avec l’inflation maintenant à son plus haut niveau depuis les années 1980, il n’est pas surprenant d’apprendre que la majorité des gens ont de la difficulté à joindre les deux bouts. Les familles ont déjà payé 1 000 $ de plus pour l’épicerie cette année. Avec l’inflation qui fait grimper le coût de l’épicerie, les familles doivent choisir entre mettre de la nourriture sur la table, payer le loyer ou les factures. Que ce soit pour les aliments ou le prix à la pompe, les conservateurs se sont battus bec et ongles pour adopter des mesures pour apaiser cette crise. Nous avons proposé des solutions pour immédiatement baisser le prix de l’essence, comme l’annulation de l’augmentation de la taxe sur le carbone et la suspension de la TPS sur l’essence jusqu’à la stabilisation des prix», a-t-il déclaré. 

«Nous avons mis de la pression pour mettre fin aux mesures sanitaires à la frontière et mettre fin aux obligations vaccinales, pour finalement joindre le reste du monde, et donner un répit à notre secteur touristique. Même si cela a porté fruit et que le gouvernement a cédé sous la pression, l’application désastreuse ArriveCan est toujours en vigueur. 

Les agences fédérales ne se sont jamais retrouvées dans une telle situation. Chaque jour, nous voyons des files d’attente interminables devant les bureaux de Service Canada. Incurie, laxisme et manque de compassion, ce ne sont pas nos mots, ce sont ceux des Québécois.es qui attendent en ligne présentement devant les bureaux de passeports. Voilà la réalité. Ils attendent des jours et des jours pour un papier de base essentiel du gouvernement, un passeport. Nos bureaux sont inondés d’appels. Clairement, ce gouvernement a totalement perdu le contrôle. Rien de moins», a-t-il poursuivi. 

Bernard Généreux rappelle que les dossiers d’immigration compliquent aussi la vie de des agriculteurs qui peinent déjà à arriver avec le prix du diesel et les taxes sur les engrais. L’été est court et la situation est critique pour plusieurs qui craignent de perdre leurs récoltes.

«Pourtant, les travailleurs étrangers temporaires (TET) sur qui ils comptent tant, n’ont pas l’autorisation d’entrer au pays, bien que la paperasse ait été remplie dans des délais diligents, parce que leurs dossiers n’avancent pas à Immigration Canada. Le gouvernement est incapable d’agir et de mettre de l’ordre dans ce fouillis. 

L’équipe conservatrice était présente pour défendre les intérêts des travailleur.se.s et des familles qui ont été exclus des politiques de ce gouvernement. Les gens ne peuvent plus joindre les deux bouts en raison des dépenses exagérées de cette coalition NPD-Libéral. Nous allons continuer de nous battre à chaque occasion pour des politiques sensées qui améliorent la vie des Québécois.es et tenir le gouvernement responsable», a-t-il conclu. 
 

Publicité


Publicité

Commentez cet article