Publicité

18 juin 2022 - 06:30

Le Bas-Saint-Laurent appelé à l’action pour contrer un envahisseur redoutable : le myriophylle à épis

En 2016, la présence d’une plante aquatique exotique envahissante a été signalée au Bas-Saint-Laurent : le myriophylle à épis (myriophyllum spicatum). Originaire d’Eurasie, il s’agit d’une plante aquatique vivace très envahissante, notamment grâce à sa spectaculaire capacité de reproduction lui permettant de rapidement s’installer dans un plan d’eau au grand détriment des usagers, des villégiateurs et des espèces floristiques et fauniques indigènes.

En raison des nombreux inconvénients qu’il occasionne, sa présence dans un plan d’eau peut même affecter la valeur des propriétés riveraines. Lorsqu’introduit, il est pratiquement impossible d’éradiquer le myriophylle à épis, et bien que certaines méthodes de lutte semblent efficaces localement, elles sont très coûteuses et complexes à mettre en œuvre.

Ainsi, le meilleur moyen d’éviter un envahissement du myriophylle à épis au Bas-Saint-Laurent est de prévenir sa propagation vers de nouveaux plans d’eau. Pour ce faire, il est impératif d’éviter l’introduction de fragments de tiges via les embarcations, les équipements de pêche, les remorques ou autres équipements nautiques. À la sortie d’un plan d’eau, il est incontournable de procéder à une inspection visuelle, un nettoyage des équipements et une vidange des eaux s’y trouvant (viviers, moteur, etc.).

L’Organisme des bassins versants du Nord-Est du Bas-Saint-Laurent demande la participation de tous les villégiateurs, plaisanciers, pêcheurs, ainsi que les partenaires des secteurs fauniques et récréotouristiques pour mettre en œuvre et promouvoir ces bonnes pratiques afin de préserver l’intégrité des cours d’eau du Bas-Saint-Laurent.

Pour plus d’information sur l’identification de cette espèce exotique envahissante et les moyens de prévention, il est possible de consulter le Petit guide pour ne pas être envahi. Puis, pour visionner un court vidéo sur la procédure de nettoyage et d’inspection d’embarcations, rendez-vous sur le site internet : https://obv.nordestbsl.org/especes-exotiques-envahissantes.html.

Enfin, pour signaler la présence du myriophylle à épis dans un plan d’eau, il faut contacter l'organisme. 

À PROPOS DE L’OBVNEBSL

L’OBVNEBSL met en œuvre la gestion intégrée et concertée de l’eau par bassin versant. L'organisme a pour mission «d’élaborer et de mettre à jour un plan directeur de l’eau et d’en promouvoir et suivre la mise en œuvre, en s’assurant d’une représentation équilibrée des utilisateurs et des divers milieux intéressés, dont le milieu gouvernemental, autochtone, municipal, économique, environnemental, agricole et communautaire, dans la composition de cet organisme» (Art. 14 (3)1).

Publicité


Publicité

Commentez cet article