Publicité

18 juin 2022 - 06:50

La grande aventure de Josika et Tommy 

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin
Toutes les réactions 1

Josika Leblond de Rivière Trois-Pistoles et son partenaire Tommy Clément ont soif de découvertes et de rencontres. Ils ont envie d’être ébahis, ensemble, par de nouveaux paysages et les saveurs de l’Europe, de l’Asie et de l’Amérique du Sud. C’est pourquoi ils entament cette semaine un grand et long périple qui les amènera aux quatre coins du globe. Un voyage unique qui leur permettra d’apprendre à ralentir le rythme du quotidien et de vivre au jour le jour. 

Contrairement au personnage de Jules Verne, le couple n’a toutefois pas l’ambition d’accomplir un tour du monde à la hâte en 80 jours, ni de voyager en paquebot et sur les rails des chemins de fer. Le duo voguera sur les plus grands océans du monde en voilier. Un bateau qui sera leur maison, «leur petit loft sur la mer», pour les trois prochaines années, si tout se déroule comme ils le souhaitent. 

«C’est un défi qu’on s’impose, quelque chose qu’on souhaite réaliser ensemble», souligne Tommy Clément.  

Voilà déjà quelques années que l’homme de 44 ans souhaite déployer les voiles pour vivre cette aventure hors du commun. Militaire à la retraite, il a vu Kandahar et l’Afghanistan, mais souhaite maintenant découvrir le monde sans frontières, rencontrer des citoyens de toutes les origines, s’immerger dans de nouvelles cultures et profiter de la liberté qu’offre la mer. 

Il a fait l’acquisition de son voilier, un Bénéteau Océanis 1997 de 38 pieds il y a quatre ans avec l’objectif avoué d’un grand départ. Il a d’abord souhaité partir en solo, avant de réaliser qu’il était un «gars de groupe», un «gars d’équipe». Il a ensuite cherché des équipiers, tout en optimisant le bateau au niveau technologique pour qu’il soit apte pour la tâche qui l’attend.  

Et puis voilà, tout s’est mis en place dans les 12 à 18 derniers mois. Tommy partira avec sa partenaire Josika pour la grande aventure. Un couple d’amis de Rivière-du-Loup sera aussi présent avec eux pour la traversée de l’Atlantique, le premier grand défi à surmonter. 

«On est prêts, on est excités», ont partagé les deux aventuriers, rencontrés au cœur d’une cabine confortable de deux chambres, une petite cuisinette et une salle de bain avec douche. 

DESTINATION X

Le grand départ s'est effectué le 15 juin. Lors de la visite d’Info Dimanche à la marina de Rivière-du-Loup, quelques jours plus tôt, le couple poursuivait ses préparations avant de quitter pour Halifax. Un périple qui s’effectuera de jour comme de nuit en guise de préparation pour le voyage transatlantique. 

«Je viens à peine de me sortir la tête du moteur», a blagué Tommy. «Il y a toujours des petites choses à faire, des petits problèmes à régler. C’est normal. Il faut être autonome sur l’eau et je le connais bien ce bateau. J’ai tout changé sur ce voilier.» 

De son côté, Josika est orthophoniste de formation. Elle a quitté son emploi, vendu sa voiture et loué son nouveau condo pour vivre ce grand voyage. «C’est un rêve que j'avais et que je ne pensais jamais réalisé. C’est vraiment une opportunité qui ne se présente qu’une seule fois», a-t-elle confié. «J’ai tout à apprendre vis-à-vis la voile, mais je suis prête. Je ne partirais pas non plus si je ne savais pas que Tommy était bon. Je me sens en sécurité, j'ai confiance.»

La Nouvelle-Écosse sera la première destination. Puis, ce sera la traversée de l’Atlantique vers les îles des Açores au large du Portugal. «Notre objectif, c’est de naviguer la Méditerranée durant l’été, possiblement jusqu’aux îles grecques et la Tunisie», explique Tommy Clément. 

Le couple souhaite ensuite reprendre la voile vers le Maroc, les îles Canaries et l’océan Atlantique (à nouveau) afin de rejoindre les Bahamas et les Caraïbes où il compte célébrer Noël et le Nouvel An avec des proches. Puis, direction le canal de Panama, le Pacifique et ses îles, l’Indonésie, la Thaïlande, la pointe de l’Inde et une traversée vers la Tanzanie, Madagascar et l’Afrique du Sud. «On souhaite voir le plus de régions du monde», résument-ils.

Le duo se donne de grands objectifs, des lieux qu’ils rêvent de visiter, mais aucun itinéraire en particulier. Il souhaite se laisser porter par la météo, mais surtout par les rencontres, gardant tout de même en tête que certaines fenêtres de navigation doivent être respectées pour un périple sécuritaire. 

«Il y aura beaucoup de découvertes et des imprévus, mais c’est ça l’aventure. On s’attend vraiment à de belles discussions et à se faire des amis pour la vie un peu partout», souligne Tommy.

«C’est un dépassement personnel aussi, réaliser quelque chose qui semble plus grand que soi», complète Josika, à ses côtés. 

Au-delà des visites, le couple souhaite apprendre à ralentir le rythme du quotidien, même si la mer peut être violente, exigeante et imprévisible, loin du côté romantique que l’on peut facilement lui attribuer. Les deux amoureux comptent mettre leur rêve en action, fonçant à travers les doutes et les angoisses. 

«Depuis que je suis jeune que j'étudie, que je travaille. Je n’ai jamais vraiment eu une période aussi longue où je me suis demandé ce que je voulais faire demain. C’est vraiment unique comme sensation et je crois qu’on a beaucoup à aller chercher là-dedans, beaucoup à apprendre aussi dans la simplicité de vivre comme ça», souligne Josika. 

DOCUMENTER LE PÉRIPLE

Zodiac, génératrice, internet satellitaire, GPS, radar, machine permettant la désalinisation de l’eau, panneau solaire…Josika Leblond et Tommy Clément sont équipés pour faire face à n’importe quelle situation en mer.

Confiants d’avoir les ressources pour compléter le voyage, ils comptent vivre de façon prudente, sans s’énerver, mais sans tomber dans la simplicité volontaire non plus. Ils souhaitent cuisiner, et surtout éviter les marinas dont les frais peuvent être exorbitants. Ils disposent d’ailleurs de réserves d’eau et de nourriture pour passer plusieurs jours sans toucher terre, au cas où cela était nécessaire. 

Afin de partager leur expérience, dans les bons et moins bons moments, le couple documentera son voyage sur les réseaux sociaux, dont une chaine Youtube, intitulés «Le Voilier Destination». «On veut tout montrer, le beau comme le mauvais, les rires comme les pleurs. Ce sera un journal de bord en vidéo», expliquent les aventuriers. 

Nul doute, les personnes qui les suivront seront sans doute inspirées par leur complicité et leur amour de l’aventure. 

Publicité


Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • Je vous souhaite tout le bonheur du monde dans la réalisation de ce beau rêve! Vous êtes magnifiques! Bon voyage!

    Jeanne Lavoie - 2022-06-18 16:35