Publicité

6 juin 2022 - 14:30 | Mis à jour : 16:38

Le Grand Festival Canin de Dégelis présentera du «dock diving» en 2023

Lydia Barnabé-Roy

Par Lydia Barnabé-Roy, Journaliste de l'Initiative de journalisme local

Lors de la présentation de la 3e édition du Grand Festival Canin de Dégelis à l’hôtel 1212 ce 6 juin, le Club Lions a annoncé le renouvellement du festival en 2023 ainsi qu’une nouveauté : du «dock diving». Marcel Morin, président de l’organisme, se réjouit de l’engouement envers le festival qui lui permet de grandir à chaque nouvelle édition.

Cette compétition canine de saut en longueur dans une piscine est une épreuve de plus en plus prisée par les maitres de chiens. C’est à la suite de demandes de participants que le Club Lions de Dégelis a considéré l’idée et décidé de l’incorporer à sa quatrième édition. «On sait que c’est une activité qui est vraiment animée», mentionne M. Morin. Pendant que les chiens concourent, beaucoup d’animation est effectuée pour les spectateurs et des chandails sont tirés. Le président est sûr que cette épreuve, qui comprendra un «dock» de 40 pieds ainsi qu’une piscine remplie avec 107 000 litres d’eau, attirera nombreux curieux.

Cette année, l’organisme pourra se vanter d’être le plus gros festival canin de l’Est-du-Québec. Ce dernier ne rassemblera que des éleveurs éthiques CKC et sera présenté les 24 et 25 septembre prochains. Ce sont 40 kiosques qui seront présentés, dont 20 tenus par des éleveurs et 20 autres par des commerçants. Maintes nouveautés ont été ajoutées au calendrier du festival, rendant la programmation encore plus variée : regroupement de moutons, concours d’agilité, course au leurre, chien d’assistance. Des représentations d’un spectacle canin, une démonstration de détection, des conférences et des formations auront aussi lieu.

Le comité s’attend à recevoir près de quatre mille personnes durant leurs deux jours d’activités. Le préfet de la MRC du Témiscouata, Serge Pelletier, a souligné l’initiative de l’organisme. Il assure que le festival aura des répercussions au-delà de la région. Le maire de Dégelis, Gustave Pelletier, partage la même opinion. «Je crois à cette activité-là», assure-t-il. Selon lui, Dégelis se démarque avec le festival puisqu’il ne se retrouve pas ailleurs. Il souligne l’originalité de l’évènement et que cette caractéristique fera qu’il perdurera dans le temps.
 

Publicité


Publicité

Commentez cet article