Publicité

22 mai 2022 - 06:34

L’Autre-Toit du KRTB célèbre ses 25 ans

Le 12 mai dernier, l’organisme L’Autre-Toit du KRTB soulignait ses 25 années d’existence dans notre communauté. L’objectif premier de la ressource est de venir en aide aux femmes victimes de violence conjugale et à leurs enfants. 

Au fil de ces années, 2 292 femmes et enfants y ont trouvé refuge totalisant 55 112 jours en hébergement et près de 39 000 services externes ont été rendus. Mais au-delà des chiffres, l’ouverture de cette soirée a été marquée par un témoignage empreint d’émotions. La prestation d’une femme ayant eu recours aux services a donné le ton à la soirée en mettant en lumière les difficultés, les embûches, les découragements qu’une situation de violence peut faire vivre. Le plus important, c’est le message d’espoir qu’il est possible de sortir du cercle de la violence. «Et non, il ne faut pas avoir honte de cette situation», soulignait-elle. 

Cette soirée a également réaffirmé l’importance de travailler en étroite collaboration avec les différents partenaires qu’ils soient issus des milieux communautaire, policier, judiciaire, de l’éducation ou encore de la santé et des services sociaux. En plus de la collaboration, c’est en démontrant de l’ouverture et en acceptant d’adapter ses pratiques qu’il est possible de faire une différence, voire sauver des vies.

La rétrospective des années passées a démontré l’évolution d’un projet qui s’est imposé à force de courage et d’énergie pour faire de la maison L’Autre-Toit du KRTB ce qu’elle est aujourd’hui : une équipe forte comptant 13 employées régulières, 8 sur appel et offrant des services 24 heures sur 24, 7 jours sur 7 et 365 jours par année. Ainsi, au cours de ces années, ce sont 144 travailleuses qui ont œuvré dans l’organisme.

La prestation musicale au violon de Léa Yang Jun Bérubé a su agrémenter le repas qui regroupait près de 130 convives de tous milieux confondus. Cette soirée a également permis de voir que l’organisme continue de diversifier ses actions dans le milieu en bonifiant l’offre de services externes, entre autres, par l’ouverture d’un point de service à Rivière-du-Loup et en initiant le programme «Milieux de travail alliés» dans des entreprises de la région. 

Publicité


Publicité

Commentez cet article