Publicité

19 mai 2022 - 06:51

Le KRTB réputé comme un «terreau fertile d’entrepreneurs»

Alyson Théberge

Par Alyson Théberge, Stagiaire - journaliste

En marge du diner mensuel du Centre des dirigeants des entreprises (CDE) de Rivière-du-Loup, le mercredi 18 mai, où ils étaient invités, Info Dimanche a pu s'entretenir avec la présidente et cheffe de la direction du Fonds de solidarité FTQ (FRS), Janie C. Béïque et le vice-président régional des FRS du Bas-Saint-Laurent et de la Gaspésie—Îles-de-la-Madelaine, David Lord.

Récemment, des investissements s’élevant à 10,6 M$ ont été faits auprès de 13 entreprises du Bas-Saint-Laurent par les FRS. «En 25 ans, c’est notre record aux Fonds régionaux de solidarité pour le Bas-Saint-Laurent. […] C’est vraiment une très belle année que nous avons réalisée avec toute l’équipe, de beaux projets en région aussi», a expliqué M. Lord. Il y a cinq ans, la moyenne d’investissements annuels des FRS était de 2 M$.

Selon M. Lord, le dynamise extrême et l’innovation de la région est principalement ce qui a poussé les membres des FRS à investir un montant aussi important. «Les entreprises ont vraiment su se réinventer dans les deux, trois dernières années. Tout le monde parle de croissance, d’innovation, de créativité. Les gens n’ont pas eu peur des défis […] Nos entreprises sont des battantes.»

Ce n’est pas sans parler des projets de relèves et d’une vision «long terme» de la région qui la rend particulièrement intéressante. «Les gens ont vraiment le souci d’avoir des entreprises pérennes en région, qui demeurent en région et de voir également plus loin pour les conserver chez nous», a ajouté M. Lord.

Avec la pandémie, les dernières années auront été difficiles pour bien des entreprises, mais elles auront, pour la plupart, su s’en sortir. «Oui, il y a eu des problèmes d’approvisionnements, des problèmes de main d’œuvre, mais les [entrepreneurs] se sont relevés les manches. Ils ont trouvé des solutions pour s’automatiser, aller chercher de l’approvisionnement différemment», a expliqué le vice-président régional des FRS du Bas-Saint-Laurent et de la Gaspésie—Îles-de-la-Madelaine, David Lord.

 «Le KRTB, c’est un terreau très fertile d’entrepreneurs. Il y a de belles entreprises manufacturières», a confié ce dernier. «D’ailleurs, Rivière-du-Loup avait été nommée comme ville entrepreneuriale il y a deux ou trois ans. C’est vraiment un exemple pour nous.»

Les FRS seront également impliqués dans le centre d’innovation technologique en automatisation, en robotique et en intelligence manufacturière chez Premier Tech, un partenaire de longue date. Le projet verra le jour dans un peu plus d’un an. «Ça va vraiment rayonner sur beaucoup d’entreprises de la région, puis ça va donner accès à certaines connaissances ou à certains équipements pour les plus petites entreprises qui n’ont pas les moyens de s’amuser et de faire des tests», a précisé M. Lord.

C’est dans le cadre d’une tournée régionale que Janie C. Béïque était en visite à Rivière-du-Loup. Elle affirme qu’il était important pour elle d’aller à la rencontre des entreprises en portefeuilles et des prospects en région. «Ça fait un an que je suis en poste. La première année, je me suis beaucoup concentrée sur les employés, les actionnaires, puis à placer la vision, où l’on s’en va, etc.», a exprimé la présidente et cheffe de la direction du FRS, Janie C. Béïque. Le 18 mai soulignait également le 25e anniversaire des Fonds régionaux de solidarité FTQ.

Les rencontres mensuelles du Centre des dirigeants d’entreprise de la région de Rivière-du-Loup (CDE) sont disponibles en baladodiffusion, sur sa chaîne YouTube. Pour voir ou revoir l’ensemble des entrevues réalisées au cours de l’année par le CDE, cliquez juste ici.

Publicité


Publicité

Commentez cet article