Publicité

8 mai 2022 - 10:08 | Mis à jour : 9 mai 2022 - 13:52

Une recommandation de supprimer la Banque d’infrastructure

Toutes les réactions 1

Le comité des transports de la Chambre des communes a demandé au gouvernement Trudeau de supprimer la Banque canadienne d’infrastructure, qu'il qualifie d'inutile, de coûteuse et d'inefficace.

Déposé à Ottawa mardi, le député de Montmagny - L'Islet - Kamouraska - Rivière-du-Loup, Bernard Généreux, soutient que le rapport prouve que la Banque a été un échec absolu. Le comité recommande son abolition plutôt que d'essayer de la réparer.

«En 2017, c'était le projet d'infrastructure phare des libéraux. La nouvelle façon brillante et éclatante du premier ministre de bâtir le pays. Des événements fantaisistes ont été organisés pour se vanter la réussite de ce projet», a déclaré le député conservateur Andrew Scheer.

«Le gouvernement libéral, les ministres du Cabinet et même les PDG de la Banque ont tous fait des déclarations étonnantes selon lesquelles les 35 milliards de dollars de l'argent des contribuables à la Banque d'infrastructure, seraient en mesure de débloquer deux fois, quatre fois, voire sept fois l'investissement du secteur privé», a déclaré M. Scheer.

«Pourtant, malgré ces affirmations des libéraux, le directeur parlementaire du budget a confirmé que la Banque canadienne d'infrastructure n'a reçu aucun investissement du secteur privé. Elle n'a réalisé aucun projet, a versé des primes massives à des PDG qui ont échoué et est un véritable gaspillage d'argent», a déclaré M. Scheer.

De son côté, le député Bernard Généreux, en accord avec la prise de position de son collègue, rajoute que «Justin Trudeau a des idées folles de dépenses depuis des années! Cette Banque d'infrastructure n'a livré que du vent et je souhaite que les milliards engloutis dans cette mauvaise aventure soient remis au gouvernement!»

Le comité a fondé ses recommandations sur les témoignages clés d'intervenants directement impliqués dans des projets d'infrastructure à travers le pays. On a dit au comité que la Banque était en proie à des problèmes d'inefficacité, de manque de transparence et d'incapacité à obtenir des investissements du secteur privé.

Les conservateurs reprochent au gouvernement libéral de continuer à défendre la Banque, malgré la longue liste de ses échecs.

«Les libéraux ont prétendu que la Banque d'infrastructure permettrait de construire plus de projets. Zéro ne peut être plus», ont conclu les député Scheer et Généreux.

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • Seulement pour dire que le nom recommandation est féminin. Bonne journée

    Gilles Bérubé - 2022-05-09 09:36