Publicité

28 avril 2022 - 06:59 | Mis à jour : 10:02

Action secours adaptés, parce que chaque seconde compte

Andréanne Lebel

Par Andréanne Lebel, journaliste

En cas d’urgence, la rapidité d’évacuation est primordiale afin de sauver des vies. «Lors d’une intervention incendie, les secondes comptent. On parle de 18 secondes d’inhalation de fumée et la personne perd conscience», indique le chef de la prévention incendie à la Ville de Rivière-Loup, Éric Deschênes. Les personnes présentant des limitations pouvant ralentir leur évacuation sont invitées à s’inscrire au programme Action secours adaptés, qui permet de transmettre toutes les informations nécessaires à la centrale 911.

«Ce programme vise les personnes qui peuvent avoir de la difficulté à se déplacer de façon temporaire ou permanente. Il peut sauver des vies et donner un coup de pouce extraordinaire pour qu’elles soient évacuées beaucoup plus rapidement», indique la conseillère Édith Samson. L’initiative s’adresse tant à des personnes qui ont de la difficulté à se déplacer temporairement, à la suite d’une chirurgie, par exemple, que des personnes ayant des limitations physique, auditives, visuelles, intellectuelles ou motrice, une perte d’autonomie en raison de leur âge, ou encore ayant des troubles de comportement.

Lors d’une intervention, les informations entrées dans la base de données de la centrale 911 sont directement transmises aux équipes qui se déplacent sur le terrain. Les municipalités de Cacouna, Notre-Dame-du-Portage, Saint-Modeste, L’Isle-Verte et Saint-Éloi sont comprises dans ce programme, puisqu’elles sont aussi desservies par le Service de sécurité incendie de la Ville de Rivière-du-Loup.

Connaître les limitations physiques ou cognitives des résidents de ces municipalités permet aux premiers répondants d’adapter leurs opérations de sauvetage selon la situation qui se présente à eux. Le programme Action secours adaptés a débuté en 2012, mais il a plafonné à environ 80 inscriptions annuellement. La Ville souhaitait donc lancer une nouvelle offensive afin de rappeler son existence et de gonfler le nombre d’inscriptions. Éric Deschênes croit que beaucoup plus de personnes dans la région pourraient en bénéficier.

«On avait eu un incendie dans un immeuble à logements avec six personnes inscrites. Même si elles connaissent leur bâtiment, en situation d’urgence, les comportements changent beaucoup», ajoute M. Deschênes.

Le programme vise les personnes habitant dans des résidences familiales ou des immeubles à logements. «Les gouvernements encouragent beaucoup les gens plus âgés ou qui ont des limitations à rester chez eux. Je crois que c’est important pour nous de le savoir comme intervenants», complète Éric Deschênes.

De nombreuses informations peuvent être transmises par l’intermédiaire du registre de façon confidentielle, soit le type de limitation, les capacités de communication, la motricité et même l’emplacement de la chambre dans la résidence.

«Je vis avec des limitations physiques motrices et d’autres problèmes de santé. Le programme Action secours adapté est important pour moi ainsi que pour ma famille par souci de sécurité et de tranquillité d’esprit, puisque je vis seul», complète Guillaume Patry, membre du comité de suivi du Plan d’action pour l’intégration des personnes handicapées.

L’inscription des personnes demeurant dans les résidences de personnes âgées, en ressources intermédiaires ou en CHSLD n’est pas requise parce que ces bâtiments ont tous leur propre plan d’intervention. Il est possible de s’inscrire au programme Action secours adapté en suivant ce lien VilleRDL.ca/ASA ou en contactant le 418-862-5901.

Publicité


Publicité

Commentez cet article