Publicité

27 avril 2022 - 15:19

Résidence Doris-Dickner

Groupe Lebel remet une contribution de 100 000 $ à La Maison l’autnid

Groupe Lebel soutient le projet d’aménagement de la résidence Doris-Dickner en y participant pour une somme de 100 000 $ versée à l’organisme La Maison l’autnid, ce 27 avril. Cette initiative prévoit la conversion de l’ancien presbytère Saint-François-Xavier de Rivière-du-Loup en résidence pour adultes autistes de la région du Bas-Saint-Laurent.

Le président de Groupe Lebel, Louis-Frédéric Lebel indique qu’il est très fier de contribuer aux besoins de la communauté, puisqu’un jeune sur 66 au Canada est touché par le spectre de l’autisme. « Nous côtoyons tous des personnes qui sont concernées de près ou de loin par cette réalité. Nous saluons l’énergie colossale déployée par le conseil d’administration de La Maison l’autnid, ces dernières années, pour offrir à nos jeunes ce milieu de vie adapté et vivant où ils pourront continuer de s’épanouir en toute sécurité. Chaque don compte car il apporte le soutien moral nécessaire à l’épanouissement de nos familles. »

Plus de 750 000 $ amassés jusqu’à maintenant


Lancée le 14 février dernier, la campagne majeure de financement de La Maison l’autnid a le vent dans les voiles. L’organisme compte déjà sur un montant de plus de 750 000 $ en contributions confirmées, engagées ou reçues jusqu’à maintenant pour concrétiser sa vision.

La présidente de La Maison l’autnid, Isabelle Marquis, souligne que « le projet de la résidence Doris-Dickner suscite beaucoup d’intérêt, non seulement dans notre région mais aussi ailleurs au Québec ». Elle mentionne qu’ « un appui comme celui de Groupe Lebel, une entreprise familiale solidement enracinée dans la région, est de nature à consolider notre conviction. Nous remercions chaleureusement M. Louis-Frédéric Lebel et son organisation de croire en notre mission. Pour nous, c’est une belle façon de conclure le Mois de l’autisme. »

La campagne de financement participatif va bon train

La campagne de financement participatif entreprise sur la plateforme de La Ruche, depuis le 14 mars, connaît aussi une solide progression. Alors qu’il reste un peu plus d’un mois à cette sollicitation populaire, 85 % de l’objectif de 100 000 $ est atteint. Isabelle Marquis se réjouit que les contributions proviennent de partout au Québec, ce qui illustre l’intérêt de la population pour un tel service à vocation communautaire, humanitaire et sociale.

Un volet de gardiennage de fin de journée en semaine sera au service des familles naturelles encore actives sur le marché du travail, qui désirent garder leur enfant avec elles, mais se retrouvent présentement sans ressource pour les confier à une équipe d’éducateurs et d’éducatrices qualifiés.

On y offrira aussi un service de répit de fin de semaine aux familles qui ont besoin de souffler un peu, en accueillant leur enfant durant un jour ou deux. La résidence sera dotée d’un centre d’activités de jour en semaine pour les personnes de 21 ans et plus ayant un trouble du spectre de l’autisme ou une déficience intellectuelle et qui vivent dans leur famille naturelle.
 

Publicité


Publicité

Commentez cet article