Publicité

13 avril 2022 - 06:04 | Mis à jour : 10:25

Consultation publique sur le projet immobilier de la rue de l’Ancrage 

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin
Toutes les réactions 4

Le projet de développement résidentiel visant la construction de maisons de ville et de condos sur les terrains actuels du Motel Loupi a officiellement été présenté à la population le 11 avril dans le cadre d’une consultation publique. S’il a été applaudi par quelques citoyens, d’autres ont émis certaines craintes à son endroit. 

Quelques citoyens, résidents ou non du secteur de la Pointe, se sont ainsi présentés à l’hôtel de ville afin d’en apprendre davantage sur ce projet d’envergure du promoteur David Dubé. C’était aussi l’occasion de lui poser des questions ou de lui soumettre des commentaires à ce sujet. 

Dans leurs allocutions, deux voisins immédiats aux nouvelles constructions ont notamment exprimé leurs craintes de perdre la vue qu’ils ont sur le fleuve et la ville de Rivière-du-Loup. Des inquiétudes que M. Dubé a tenté de rassurer, expliquant que tout avait été pris en compte pour que la hauteur des nouveaux bâtiments ne soit pas plus nuisible que le motel actuel. 

L’un des deux hommes, propriétaire d’une maison voisine, a aussi mentionné avoir été surpris d’apprendre la venue possible d’une cinquantaine de nouveaux logements dans le secteur. Il s’est questionné sur la proximité des bâtiments les plus à l'Est, sur le nombre de stationnements disponibles et sur l’impact sur la circulation routière. 

D’autres citoyens, non-résidents du secteur, ont de leur côté regretté un projet «très chargé» dont l’esthétique n’est pas, selon eux, adéquate pour le quartier. Ils ont aussi souhaité une réglementation municipale plus sévère à l’endroit des promoteurs privés afin que des projets similaires soient plus encadrés et qu’ils assurent une meilleure protection de l’environnement. 

Dans sa présentation, qui a aussi été saluée et félicitée par quelques personnes présentes, David Dubé a expliqué que le projet avait comme objectif de revitaliser, par la densification, des terrains aujourd’hui délaissés. Il a aussi rappelé que beaucoup d’efforts ont été faits ces dernières années afin de s’intégrer le mieux possible au quartier de la Pointe et de répondre aux besoins des citoyens à la recherche d’un nouveau milieu de vie.

L’homme d’affaires, président de Construction Béton 4 Saisons de Saint-Arsène, a également fait savoir que la finalité architecturale présentée à travers les esquisses n’était pas confirmée et que des changements pourraient être apportés. 

Les citoyens du secteur ont maintenant quelques jours pour se prononcer officiellement, s’ils le souhaitent, sur ce projet qui pourrait ensuite être soumis à un processus d’approbation référendaire. 
 

Publicité


Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

4 réactionsCommentaire(s)
  • J’habite le secteur de la Pointe un endroit connu comme étant de villégiature. Je comprends l’importance de revitaliser l’espace anciennement occupé par le Motel Loupi. Cependant, je suis préoccupée par la densité du projet immobilier proposé.
    À mon avis, le type d’habitation qui est projeté (maisons en rangées et immeubles de 4 et 6 logements) s’apparente plus à un développement de type banlieue et me paraît incompatible avec le caractère historique et champêtre du secteur.
    J’ai peine à croire que la qualité du paysage ne sera pas affectée par le nombre considérable de logement sur ce site. En plus, cette densité d’unités d’habitation amènera certainement un surplus de circulation qui nuira à la quiétude du secteur.
    Maria de Andrade

    Maria de Andrade - 2022-04-14 23:25
  • @M. Richard Boudreau. J'ai bien lu votre commentaire. D'abord la principale voie d'accès au traversier n'est pas la rue de l'Ancrage. La véritable voie est la rue Hayward. Il s'agit juste de regarder les panneaux verts de circulation pour le constater. Oui, les gens ont pris l'habitude de passer par la rue de l'Ancrage, mais pas le tourisme qui suit les indications. Ce n'est pas en créant ce projet que cela va influencer les décideurs concernant la traverse, que ce soit pour RDL ou Cacouna. À mon avis, cette rue devrait rester en zone résidentielle, à l'exception du Camping qui est installé, alors que les visions des promoteurs du temps voyaient grand , autres temps, autres mœurs. Donc, soyons réalistes et voyons ce projet comme une bonne affaire, même s' il y a quelques contestataires, la majorité de la population est en faveur. Cela n'aura aucune influence sur le tourisme. Il y a bien d'autres points positifs à la venue de ce développement, mais je m'en tiendrai à ces commentaires pour le moment. En tout respect pour votre commentaire, je signe que je n'ai aucun lien, ni aucun intérêt avec le ou les promoteurs.

    Michel-P Desjardins - 2022-04-13 20:05
  • Pour ma part, je trouve que ce merveilleux projet va permettre enfin d'effacer les ruines du Motel Loupi. Cela n'a absolument rien à voir avec le tourisme. Ça ne m'empêchera pas d'aller prendre ma marche quotidiennement dans ce secteur. Bravo au promoteur qui enjolivera ce coin en décrépitude.

    Marie-Claire Jean - 2022-04-13 12:40
  • Ce projet invraisemblalbe sur la principale voie d'accès au traversier et à un important camping n'est profitable qu'à ceux qui ont le moyen de le réaliser. Encore une fois, c'est avec de l'argent qu'on fait de l'argent...
    Combien de personnes devront passer devant ce quartier devenu majoritairement résidentiel? La circulation à 30 km/hre? Une bonne façon pour régler la question du transfert du traversier dans le territoire industriel de Cacouna. Bone façon aussi de tuer le tourisme à Rivière-du-Loup. En fin de compte une bonne façon pour rendre l'accès au fleuve encore plus difficile.

    Richard Boudreau - 2022-04-13 08:46