Publicité

12 avril 2022 - 14:54 | Mis à jour : 16:38

Travaux de la rue Ste-Anne : une poursuite contre Rivière-du-Loup 

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin

La Ville de Rivière-du-Loup et l’entreprise Construction BML, division de Sintra, sont poursuivies conjointement par les propriétaires du bâtiment abritant le restaurant Mikes de Rivière-du-Loup, à la suite des travaux routiers effectués sur la rue Ste-Anne à l’été 2021. 

Les élus louperivois ont confirmé cette information lors de la plus récente séance du conseil municipal, désignant du même coup l’avocat François Laplante du cabinet BCA Avocats pour les représenter dans ce dossier. 

L’entreprise Resto Tremblay Inc. a intenté un recours de près de 142 000 $ contre la Ville de Rivière-du-Loup et son contractant pour le projet, Construction BML, après que des travaux de stabilisation aient été nécessaires auprès de la fondation du bâtiment patrimonial situé à l’intersection de la rue Lafontaine. 

Rappelons que le restaurant Mikes de Rivière-du-Loup avait été contraint de fermer ses portes quelques jours après qu'un effondrement partiel de sa fondation ait été observé lors de travaux de réfection des trottoirs dans le secteur. 

Au moment de la découverte, la Ville de Rivière-du-Loup avait rapidement mandaté la firme spécialisée Hénault et Gosselin pour faire évaluer le bâtiment par un ingénieur en structure. Ce dernier avait recommandé de sécuriser et solidifier les fondations. Les expertises avaient aussi par la suite assuré que le bâtiment ne représentait aucun risque. 

La Ville de Rivière-du-Loup prétend qu’elle n’est pas responsable des dommages observés sur le bâtiment. Elle compte faire valoir ses points en ce sens.

 


 

Publicité


Publicité

Commentez cet article