X
Rechercher
Nous joindre
Publicité

Une taxe de 1 400 $ par utilisateur pour les eaux usées à Saint-François-Xavier-de-Viger

durée 9 mars 2022 | 13h02
  • Andréanne Lebel
    Par Andréanne Lebel

    journaliste

    Le maire de Saint-François-Xavier-de-Viger, Yvon Caron, affirme avoir été le premier surpris lorsqu’il a constaté la hausse du cout pour le service de la dette lié aux eaux usées, qui se chiffre à 1 400 $ pour chaque utilisateur en 2022. Une quinzaine de résidents ont contesté cette augmentation lors de la séance du conseil du 7 mars.

    La facture liée aux frais de l’usine de traitement des eaux usées finalisée en 2019 a été refilée aux 52 citoyens qui sont des utilisateurs-payeurs du réseau, totalisant un montant de 72 800 $. L’an dernier, ces frais s’élevaient à 730 $, puisque la Municipalité avait été en mesure d’injecter environ 17 500 $ de son surplus pour amortir la facture des égouts, et un autre montant de 30 000 $ pour réduire l’impact des dépenses sur le taux de taxation des citoyens. La taxe foncière générale en 2022 à Saint-François-Xavier de Viger est de 1,42 $ par 100 $ d’évaluation.

    «On va regarder ce qu’on peut faire pour alléger le fardeau des citoyens. On va se réunir en conseil à ce sujet et nous allons chercher des solutions. Nous allons essayer de relancer l’équipe du député Denis Tardif pour voir s’il peut nous aider», a indiqué le maire Yvon Caron. Cette année, il n’était pas possible d’attribuer des sommes du fonds de roulement afin de rembourser la tarification des eaux usées. La réserve de 17 500 $ constituée au cours des dernières années était épuisée, selon la directrice générale, Yvette Beaulieu. Elle précise que la Municipalité doit être en mesure de prévoir les bris et les réparations, ainsi qu’une éventuelle vidange du système.

    «Nous n’avions pas le choix de faire les travaux puisqu’on avait le ministère de l’Environnement sur le dos depuis plusieurs années. Notre eau allait dans le réseau pluvial, mais elle était filtrée par des quenouilles dans un ruisseau. Ce n’était plus une façon de faire conforme aujourd’hui», a ajouté le maire de Saint-François-Xavier-de-Viger, Yvon Caron.  

    En 2019, le contrat de construction de l’usine de traitement des eaux usées, évalué à 1,2 M$ avait été attribué à Excavations Bourgoin & Dickner. En 2014, la Municipalité avait obtenu une subvention de 2 M$ du Programme d’infrastructures Québec-Municipalités pour des travaux d’assainissement des eaux usées. Le projet d’assainissement par marais filtrant a subi plusieurs revers en raison d’une faillite de la compagnie qui avait obtenu le contrat.  

    commentairesCommentaires

    0

    Publicité

    RECOMMANDÉS POUR VOUS


    Publié à 13h46

    Les finissants en graphisme présentent «La pépinière»

    Le programme Graphisme du Cégep de Rivière-du-Loup invite la population à l’exposition de sa cohorte finissante. Intitulé « La pépinière », l’évènement se tiendra les 21, 22 et 24 mai au Carrefour du Cégep. Un vernissage public aura lieu le 24 mai de 16 h à 18 h. Cette exposition unique présentera les portfolios et diverses créations de 33 élèves ...

    Publié à 6h59

    Des centaines d’aides techniques expédiées vers la Bolivie

    Jeudi matin, une petite équipe formée d’employés de Berger, de la physiothérapeute Pascale Brouillette et de sa collègue Linda Cloutier fourmillait dans une remorque remplie d’aides techniques à destination de la Bolivie. Il fallait tout emballer sur huit palettes pour s’assurer que la précieuse cargaison arrive bien à destination. L’opération a ...

    Publié à 6h33

    Une 3e édition gourmande pour la Dégustation Notre-Dame  

    La 3e édition de la Dégustation Notre-Dame Bérubé GM s’est déroulée le 16 mai à l’Auberge de la Pointe de Rivière-du-Loup. Sous la présidence d’honneur de François Roussel, l’activité-bénéfice a permis à la Fondation de dégager un bénéfice de 21 100 $.   Sous le thème «In Vino Meritas», l’événement proposait la dégustation de sept vins ...