Publicité

5 mars 2022 - 06:04

La future Villa Rose des Vents attendue à L’Isle-Verte

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin

Le projet de la nouvelle Villa Rose des Vents de L’Isle-Verte est sur la table à dessin depuis plusieurs années déjà. Et si les contraintes ont parsemé les démarches jusqu’à l’obtention d’une aide financière du gouvernement, les efforts en valaient la chandelle, estiment déjà les responsables. La résidence est fort attendue dans la municipalité où les besoins en hébergement sont importants. 

Le nouveau milieu de vie viendra, d’une part, permettre à L’Isle-Verte de passer à une nouvelle étape, huit ans après la tragédie de janvier 2014. De l’autre, elle permettra à plusieurs aînés de demeurer dans leur communauté, tout en ayant accès à davantage de services.

«Ici à L’Isle-Verte, les gens sont contents [de la nouvelle]. Je pense que les personnes âgées attendent cela depuis longtemps. On en parle depuis plusieurs années, depuis la tragédie en fait», partage Bruno Bélanger, président du conseil d’administration de la Villa Rose des Vents. 

Déjà, la direction compte sur une «très bonne liste» de personnes intéressées à s’établir dans les nouveaux logements que l’on espère prêts pour la fin de l’année 2023. «Actuellement, à la résidence de la rue St-Jean-Baptiste, nous avons de la difficulté à combler les quelques logements vides. Les gens préfèrent attendre le nouveau bâtiment», note M. Bélanger. 

«Jusqu’à tout récemment, on appelait et les gens nous répondaient ‘’Est-ce qu’il avance le projet?’’ On peut les comprendre, ils ne veulent pas déménager plusieurs fois et ils préfèrent s’installer dans du neuf. On sent qu’ils ont hâte.» 

Depuis l’incendie de la résidence du Havre, plusieurs aînés ont été contraints de quitter la municipalité pour d’autres milieux de vie de la région. La construction d’une nouvelle résidence de 20 logements offrira une opportunité à certains d’entre eux de revenir à la maison, estime aussi Bruno Bélanger. 

UNE RÉSIDENCE MODERNE

Rappelons que le gouvernement a annoncé, la semaine dernière, qu’il octroiera une aide financière de 5,4 M$ pour la construction de la résidence. Celle-ci sera bâtie sur le terrain de l’ancienne Résidence du Havre, offert par un entrepreneur local. La partie restante de la résidence sera d’ailleurs démolie.

«On a travaillé très fort. Notre objectif premier, c’était d’agrandir la résidence actuelle, mais ça n’a pas fonctionné, alors nous avons opté pour une autre emplacement […] C’est une belle place pour reconstruire. Les gens qui vont y habiter sont prêts à aller là. Il faut oublier le passé et regarder vers le présent et l’avenir. Nous sommes très contents.»

La résidence sera adaptée pour les aînés autonomes, semi-autonomes et en légère perte d’autonomie. C’est la firme Atelier5 qui a travaillé sur le design et les plans. Les esquisses des perspectives extérieures ont été dévoilées dans les derniers jours. «Ce sera très bien, dernier cri», se réjouit M. Bélanger. 

Le conseil d’administration espère que les 5,4 M$ offerts par le gouvernement du Québec couvriront l’ensemble des travaux, mais il faudra attendre la fin du processus d’appels d’offres – qui sera lancé ce printemps – avant d’en avoir le cœur net. Pour le moment, la direction de la résidence demeure optimiste. 

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article