Publicité

9 février 2022 - 14:04 | Mis à jour : 14:09

Le Camp musical St-Alexandre perd son fondateur, Raynald Dumont

Andréanne Lebel

Par Andréanne Lebel, journaliste

Le fondateur du Camp musical St-Alexandre, Raynald Dumont est décédé le 4 février à l’âge de 82 ans. Les festivités du 50e anniversaire de l’organisme seront tenues en son honneur en 2022, a souligné le directeur du Camp musical, Mathieu Rivest.

«J’ai travaillé avec lui pendant plus d’une vingtaine d’années, nous avons été très proches. Il a contribué grandement à construire l’organisation que l’on connaît aujourd’hui. Il avait une multitudes d’anecdotes à raconter et des histoires sur le Camp, sur les gens qui y sont passés», explique Mathieu Rivest. Ce dernier considère Raynald Dumont comme son mentor et un bâtisseur qui a su transformer la vie de plusieurs jeunes par son implication.  

«Sans le savoir, j’ai acheté la maison où il est né. Nous avions plusieurs ‘’synchronicités’’ comme celle-là. Je lui parlais souvent. Il avait hâte de pouvoir fêter le 50e anniversaire du Camp avec nous. Toute notre équipe vit une très grande tristesse.»

Raynald Dumont a aussi enseigné pendant plus de 30 ans à l’école secondaire (alors la polyvalente) de Rivière-du-Loup. Il a partagé plusieurs de ses souvenirs concernant les débuts du Camp musical St-Alexandre dans une entrevue accordée à l’émission Mémoires vives de la Télévision communautaire du Kamouraska. Les balbutiements du Camp ont débuté à l’été 1970. En tant que moniteur de terrain de jeux dans la municipalité de Saint-Alexandre, il souhaitait offrir plus d’activités pour les jeunes. Il les a donc amenés faire du camping pendant une semaine complète sur les terrains de la station forestière de Parke.

En 1971 et en 1972, des sites plus «permanents» ont été aménagés près de son chalet aux abords de la rivière Fourchue, soit des planchers de bois de 20 par 20 pieds, surplombés par de grandes tentes empruntées au ministère des Terres et des Forêts. Afin d’obtenir des subventions pour poursuivre son développement, le Camp musical a dû s’incorporer, en 1972. Ce n’est qu’en 1978 que le Camp musical a été déménagé sur le terrain où il se trouve actuellement.

«Il fallait se trouver un site. On a été chanceux, on l’a trouvé par avion, en plein hiver […] On a payé ça 7 000 $ pour le terrain de M. Adélard Plourde», raconte Raynald Dumont, dans une série de capsules mises en ligne en décembre 2021 sur l’histoire du Camp musical St-Alexandre.

En raison de la pandémie, la cérémonie d’adieu a été reportée à la fin de semaine du 30 avril 2022. Les marques de sympathie peuvent s’exprimer par un don au Camp musical de Saint-Alexandre.

Publicité


Publicité

Commentez cet article