Publicité

6 février 2022 - 06:00

Chasse à l’orignal et aux cerfs de Virginie fructueuse au Bas-Saint-Laurent

François Drouin

Par François Drouin, journaliste

Twitter François Drouin
Toutes les réactions 1

L’année 2021 a été fructueuse pour les chasseurs en territoires Bas-Laurentiens. Au total, 4 062 orignaux, 744 cerfs de Virginie et 198 ours noirs ont été abattus sur le territoire.

C’est en Outaouais, en Gaspésie, en Chaudière-Appalaches, dans les Laurentides, dans Lanaudière et dans le Bas-Saint-Laurent que les plus grandes hausses de récolte de cerfs ont été observées. Les hivers cléments expliqueraient, du moins en partie, les bons résultats deux dernières années. Pour le ministère, c'est aussi le signe que le cheptel québécois de cerfs «se porte très bien actuellement.»

ZONE 2 OUEST ET EST

Dans la zone 2 Ouest qui s'étend de La Pocatière à Notre-Dame-des-Neiges, 612 cerfs de Virginie ont été abattus, soit 8 femelles adultes, 595 mâles adultes et 9 veaux. Du nombre total, 1 bête a été tuée par arme à chargement par la bouche (ACB), 49 à l'arbalète, 2 à l'arc, 550 à la carabine et 10 au fusil.

Dans la zone 2 Est qui commence à Notre-Dame-des-Neiges et s'étend à l'est du Bas-Saint-Laurent, 139 cerfs de Virginie ont été abattus, soit 2 femelles adultes et 137 mâles adultes. Du nombre total, 1 bête a été tuée par arme à chargement par la bouche (ACB), 5 à l'arbalète, aucune à l'arc, 132 à la carabine et 1 au fusil.

Au total, plus de 52 000 cerfs ont été abattus dans l’ensemble du Québec durant la dernière saison de chasse. Seuls 2 485 chasseurs ont récolté deux cerfs au cours de la saison, soit 12 % de la clientèle qui possédait deux permis. De ce nombre, la grande majorité (1 601 chasseurs) a récolté un mâle adulte et un cerf sans bois ou bien deux cerfs sans bois, alors que 884 chasseurs ont récolté deux mâles adultes.

Le succès de chasse global au Québec pour un premier cerf s’établit à 33 %. Un pourcentage, précise-t-on, comparable, ou même supérieur, à celui des provinces et des États limitrophes. Quant à l’île d’Anticosti, pour laquelle il existe des permis et des modalités de chasse spéciaux, les données préliminaires montrent que plus de 6 000 cerfs ont été prélevés au cours de la récente saison et plus de 4 400 permis de chasse ont été vendus pour ce territoire.

ORIGNAL

L’orignal demeure l’espèce de gros gibier la plus populaire auprès des chasseurs avec près de 180 000 permis vendus, soit un taux semblable à la saison record 2013-2014. Avec plus de 25 000 orignaux prélevés, la saison 2021, qui permettait la récolte de femelles adultes dans plusieurs zones de chasse, est comparable aux années antérieures encadrées par des modalités de chasse similaires.

Dans la zone 02 qui englobe le Bas-Saint-Laurent, 4 062 orignaux ont été abattus, soit 1 948 femelles, 1 544 mâles adultes et 570 veaux. Du nombre total, 38 bêtes ont été tuées par arme à chargement par la bouche (ACB), 800 à l'arbalète, 82 à l'arc, 3 140 à la carabine et 2 seuls au fusil.

Soulignons que cet hiver, des inventaires aériens d’orignaux seront réalisés dans trois régions, dont celle du Bas-Saint-Laurent. Ceux-ci permettront d’évaluer les densités et les structures des populations à l’échelle de différentes zones de chasse afin d’assurer une gestion pérenne de l’espèce.

OURS NOIRS

Au total, 198 ours noirs ont été récoltés, dont 187 seulement au printemps. L'ensemble des ours obtenus à l'automne, 11, l'ont été au piégeage soit 7 mates adultes, 3 jeunes de 0 à 24 mois et 1 femelle adultes. Au printemps, 31 ours noirs ont été obtenus par piégeage et 156 par la chasse. Ainsi, 53 femelles adultes, 10 jeunes de 0 à 24 mois et 124 mâles adultes ont été récoltés.

Au Québec, le nombre d’adeptes de chasse à l’ours noir a atteint un niveau inégalé en près de 30 ans avec environ 19 900 permis vendus. La récolte a été comparable à celle des années passées avec plus de 5 800 ours prélevés, dont 87 % par la chasse et 13 % par le piégeage. La saison printanière demeure de loin la plus populaire avec 92 % de la récolte totale.

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • Pas beaucoup 612 cerfs il s en tuait 1700 dans les années 1980 pis sa jamais remonté triste de voir l appui de ministère de la faune laissée dépérirent la faune et pas s en occuper sur le territoire public ,l argent de nos permis va dans les espaces, et zec mais le public en rire pas trop

    Patrice roy - 2022-02-06 07:53