Publicité

30 janvier 2022 - 06:57

Des mordus de la pêche sur la glace

Mario Pelletier

Par Mario Pelletier, Journaliste

Roger Hodgson pêche sur la glace à la Pointe de Rivière-du-Loup depuis plus de 25 ans. «Tu vas là et tu ne penses qu’à la pêche, pas à autre chose. On va là pour se détendre», résume en quelques mots le pêcheur au niveau de sa motivation principale.

Bien entendu, il y a aussi la possibilité de capturer de l’éperlan arc-en-ciel pour les repas. «C’est une bonne saison, il m’est arrivé de prendre mon quota d’une journée, 60 poissons, en deux heures», souligne le pêcheur expérimenté. «Il ne faut pas que tu en ait plus dans ton congélateur de résidence, si tu es deux tu peux avoir deux quotas. Tu les manges au fur et à mesure. Et tu n’as pas le droit de les vendre, tu peux en donner», ajoute le pêcheur.

Ce n’est pas aussi simple que cela peut paraître pour un néophyte de ce loisir. Il faut notamment tenir compte des marées, l’éperlan arc-en-ciel se pêche à des moments précis de la journée ou de la nuit. Pendant les fins de semaine, l’activité est donc accessible à tous les membres de la famille, sur semaine on parle surtout d’un loisir pour les adultes.

À l’embouchure de la rivière du Loup, on compte 16 cabanes appartenant à des particuliers et une cabane propriété de l’Association de pêche sur glace de la rivière du Loup pour de la location. Cette année, la saison s’est amorcée au début du mois de janvier et elle se poursuivra encore plusieurs semaines, jusqu’en mars. «Les grosses marées de décembre avaient défait notre chemin», explique Roger Hodgson. C’est Dame Nature qui décidera de la fin exacte de la saison de pêche sur la glace.

«La cabane de l’Association est déjà louée toutes les fins de semaine jusqu’au 20 février», ajoute le responsable que l’on peut contacter au numéro de téléphone 581-729-2470. C’est d’ailleurs M. Hodgson qui accompagne les visiteurs, prépare la cabane et tout le matériel nécessaire dont les appâts.

Pour sa part, Martin Olivier Saucier est directeur de l’Association de pêche sur glace de la rivière du Loup. «Ça marche super bien, l’Association regroupe une quinzaine de membres. Ça fait six ans que l’on est ici», souligne-t-il.

Concernant la saison de pêche 2022, M. Saucier la qualifie également de bonne. «Le poisson est là, il est au rendez-vous», confirme le pêcheur qui a commencé ce loisir en jeune âge. «J’avais un poisson dans les mains à mes 5 ans», lance-t-il. D’ailleurs, son oncle Vital Saucier, qui pêche sur la glace depuis plus de 25 ans, l’accompagnait à nouveau le 24 janvier dernier. Il n’y avait pas d’association à cette période, mais les pêcheurs étaient présents et les cabanes étaient de l’autre côté du viaduc.

L’argent des cartes de membre, 50 $ pour une cabane et 20 $ comme simple pêcheur, sert à payer les frais de l’Association. «Ça coute 1300 $ d’assurance. On fait une journée porte ouverte et la Ville cotise la moitié du déneigement pour nous aider. Ça peut couter 400 à 500 $, ça dépend de la neige qui tombe. De plus, on suit les règlements de la Ville et du terrain à M. Dickner», conclut le directeur.

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article