Publicité

29 janvier 2022 - 13:33

Québec annonce un nouvel assouplissement pour augmenter l’accessibilité aux logements sociaux

Toutes les réactions 3

Afin que davantage d’aînés, de familles et de personnes seules puissent bénéficier d’un logement dans un HLM, la ministre des Affaires municipales et de l’Habitation, Andrée Laforest, a annoncé un nouvel assouplissement des critères d’admissibilité dans les HLM vacants du Québec qui est entré en vigueur le 26 janvier.

L’annonce de cet assouplissement relatif à la levée du seuil de revenu maximal permettra à plusieurs offices d’habitation d’offrir leurs logements vacants à une plus large clientèle, lorsqu’il n’y a pas de liste d’attente. 

Rappelons que les ménages qui habitent dans un HLM paient un loyer correspondant à 25 % de leurs revenus. L’objectif de cette mesure est de favoriser une occupation optimale des logements sociaux vacants depuis plus de deux ans dans certaines municipalités en les attribuant à des ménages à la recherche d’un logement et dont le revenu dépasse celui fixé pour y être admissible.

Le gouvernement du Québec augmente ainsi l’accessibilité aux logements sociaux en offrant une plus grande latitude aux offices d’habitation pour répondre aux besoins sur le terrain. Les offices d’habitation devront toutefois conserver des unités disponibles.

Par ailleurs, il convient de souligner que des Québécois sur une liste d’attente pour un logement social dans une localité peuvent demander d’obtenir un logement social dans une municipalité dans laquelle il y a des HLM vacants et où il n’y a pas de liste d’attente.

«C’est la première fois qu’un gouvernement en fait autant pour accroitre l’accessibilité aux HLM. Nous augmentons l’offre de logements au Québec, mais il faut aussi s’assurer que tous les outils sont en place pour permettre à des ménages dans le besoin de disposer d’un logement adéquat, et c’est ce que nous faisons une fois de plus! Ce nouvel assouplissement que j’annonce aujourd’hui permet de faciliter l’accès aux logements sociaux. Cette flexibilité supplémentaire sera bénéfique dans plusieurs régions du Québec, notamment dans les plus petites municipalités qui ont des logements HLM inhabités. C’est vraiment une question de gros bon sens; les règles doivent évoluer, surtout dans une période où les taux d’inoccupation demeurent bas dans plusieurs régions. D’autres annonces en ce sens suivront. Ces logements qui sont chauffés, éclairés, et vacants depuis plusieurs années, nous souhaitons les voir habiter!», explique le ministre Andrée Laforest. 

Rappelons aussi qu’en mai dernier, le gouvernement avait aussi fait l’annonce d’un premier rehaussement du seuil de revenu maximal pour l’admissibilité à un HLM.


 

Publicité


Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

3 réactionsCommentaire(s)
  • J'ai demeurer 15 ans dans hochelaga maisoneuve je suis une personne amputer femorale et je me déplace en fauteuil avec les fausse promesse des propriétaires j'ai payer de ma poche l'accessibilité pour que sa soit plus facile pour moi. Mais un jour mon propriétaire m'avise que le bloc va être vendu. Alors là nouvelle propriétaire m'informe que les fondations était entrain de s'écrouler et c'était plus securitaire d'y rester. ALORS le place comme le comité du logement, la regie du logement FONT JUSTE DU BLA BLA ET RIEN DAUTRE.Ensuite nous avons nos députés JE DE BELLES PAROLES ET AUCUN AIDE .Alors les fameux renoevcitions son par des gens sans coeur et ingrat. Je fus obliger de quitter le secteur car je ne trouvais rien ou soit qu'il n'acceptait pas les chiensMEME SI CETAIT UN PETIT CHIEN

    Alain paquin - 2022-02-01 15:50
  • C'est une bonne idée pour des Québécois et ca faciliterait l'accès facilite

    Fadila nzie - 2022-01-31 10:07
  • J aimerai avoir un.appartement le loyer.deviens.chers.de plus en plus et je suis seule

    Pierre.rose marie - 2022-01-31 07:01