Publicité

25 décembre 2021 - 06:04

Le caucus conservateur du Québec se porte à la défense des personnes laissées pour compte

Toutes les réactions 1

Bernard Généreux, député de Montmagny-L’Islet-Kamouraska-Rivière-du-Loup, est fier d’avoir «livré bataille» sur les dossiers importants pour la population de son comté durant cette très courte session parlementaire.

De retour d’une élection qu’ils considèrent comme «inutile et coûteuse», les députés du caucus conservateur ont tour à tour demandé des comptes au gouvernement dirigé par Justin Trudeau sur le coût de la vie qui ne cesse d’augmenter, la crise du logement, la pénurie de main-d’œuvre au Québec, l’inflation et sur l’importance de sécuriser les frontières et de produire au Canada des équipements médicaux. Rien de tout cela n’a été adressé dans l’énoncé économique présenté le 14 décembre dernier, déplorent-ils.  

«Au lieu de présenter un plan pour lutter contre la crise du coût de la vie et assurer la reprise économique du pays, le gouvernement libéral rend la vie plus dispendieuse pour tout le monde et promet même plus de dettes et une augmentation des impôts. Ils font ça à un moment où nous faisons face à une flambée des prix. On ne peut plus se permettre ce gouvernement», a martelé le chef des conservateurs Erin O’Toole.

Les conservateurs ont facilité l’adoption du projet de loi C-4 qui vise à criminaliser les thérapies de conversion pour les personnes de la communauté LGBTQ+. Cette courte session parlementaire a été très intense pour le député Bernard Généreux. Il a repris les rênes de la présidence du caucus conservateur du Canada auprès de l’équipe Québec et il a été reconduit dans ses fonctions au sein du Comité permanent de l'industrie et de la technologie. À cela s’ajoute son rôle de ministre adjoint au Tourisme du cabinet fantôme. Cela démontre la confiance que lui confère son chef Erin O’Toole. «C’est avec conviction que j’ai appuyé mon collègue Jacques Gourde lorsqu’il a déposé le projet de loi C-215 pour prolonger à 52 semaines la durée des prestations d’assurance-emploi en cas de maladies graves. De plus, j’ai pris la parole à de multiple reprises pour questionner les décisions du gouvernement et défendre les intérêts des citoyens et entrepreneurs de MLKRDL en ce qui a trait au délai de traitement de leurs dossiers d’immigration, les règles floues à la frontière entre le Canada et les États-Unis ou encore l’inflation qui affecte nos aînés et nos agriculteurs et agricultrices», a déclaré Bernard Généreux.

«L’équipe conservatrice était présente pour défendre les intérêts des Québécois et Québécoises qui ont été exclus des politiques de ce gouvernement. C’est le temps d’agir concernant les enjeux qui ont de réels impacts dans la vie quotidienne des gens, comme le coût de la vie. Devenir propriétaire n’a jamais été aussi difficile que présentement. Et que dire du coût du panier d’épicerie ? Il faut que Justin Trudeau arrive avec un plan crédible et nous continuerons de le talonner jusqu’à ce qu’il le fasse», a conclu le député Bernard Généreux.

Publicité


Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • Monsieur Généreux fait un excellent travail. Lorsqu'il est question du Québec, le 1er Ministre Trudeau n'a pas la même attention, qu'il en a pour l'Ontario, même s'il est élu de Montréal. Il faut le talonner.

    Mainguy André - 2021-12-25 17:02