Publicité

10 décembre 2021 - 11:17 | Mis à jour : 12:05

Quinze employés du CISSS du Bas-Saint-Laurent suspendus sans solde

Andréanne Lebel

Par Andréanne Lebel, journaliste

Toutes les réactions 11

Le CISSS du Bas-Saint-Laurent a pris la décision de suspendre sans solde 15 employés non vaccinés contre la COVID-19 qui refusaient de se soumettre aux trois tests de dépistage hebdomadaires obligatoires. 

Dans tous les établissements de santé du CISSS du Bas-Saint-Laurent (ce qui comprend aussi les CHSLD), 119 employés ne sont pas vaccinés, confirme le porte-parole de l'organisation, Gilles Turmel. Selon les données transmises par le CISSS du Bas-Saint-Laurent, 97 % des travailleurs et des médecins ont reçu une dose du vaccin contre la COVID-19 et 96,1 % sont considérés comme adéquatement protégés (deux doses). 

Le 7 décembre, le gouvernement du Québec a élargi l'accès aux doses de rappel du vaccin contre la COVID-19 aux travailleurs de la santé et des services sociaux en contact avec les usagers. Les travailleurs de la santé non vaccinés peuvent rester en poste, mais ils doivent toutefois respecter plusieurs conditions, dont se soumettre à trois tests de dépistage (au minimum) par semaine.

Le personnel non vacciné doit aussi être réaffecté dans des secteurs avec des clientèles moins vulnérables, lorsque cela est possible. De plus, aucun intervenant présentant des symptômes ne doit se présenter en milieu de soins.

Publicité


Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

11 réactionsCommentaire(s)
  • Je persiste et signe , arretez de faire peur au monde en général , le premier besoin fondamental est de rester en vie . Ne jouer plus avec la conscience des gens qui sont a date trop dociles et disciplinés . Quel horreur . J ai appris cela a mon cours d infirmiere , et , personne ne veut le savoir. A bon entendeur salut . L avenir nous dira qu elle est la bonne approche . Occupez de vous et des votres , personne ne sait que vous quoi faire . Mais de grace arretez de mépriser ceux qui veulent decider de leur choix et de leur vie . Ils ne sont aucune menace pour votre santé personnelle . Ca je peux vous le jurer.

    chantal therriault - 2021-12-14 23:27
  • Merci M. Blachon pour la pertinence de votre commentaire. Je ne peux comprendre qu'il y ait des personnes qui défendent les travailleurs de la santé qui refusent de se soumettre aux 3 tests hebdomadaires exigés vu leur refus d'être adéquatement vaccinés.
    De plus, ces personnes sont suspendus sans solde et pourront reprendre leur poste uns fois leur situation régularisée ou après la pandémie.
    Les malades ont droit à recevoir des soins de façon sécuritaire et quiconque choisit une profession ou un travail dans le domaine de la santé doit respecter les mesures prescrites par la santé pablique.

    Jean-Guy Charest - 2021-12-14 18:59
  • Tout mon respect va a ces travailleurs de la. santé .Je les imagine y avoir réfléchi longtemps avant de prendre cette décision d etre vacciné ou non . Cest leur choix . Je ne suis ni pour ni contre les vaccins sauf que chacun a le choix et je respecte ce choix . Pourquoi dites -moi , sont ils du jour au lendemain passés du statut d ANGE GARDIEN pour devenir selon la population et les institutions gouvernementales des parias et l ennemi numero un .Quelle ingratitude! Que ce geste autoritaire de les avoir congédiés est ignoble .Honte a vous d avoir semé ainsi la division et la discorde au sein de la population . Pourtant nous n avons pas les moyens de nous passer d eux tellement le systeme de santé est en manque de personnel soignant . Penser y a deux fois avant de leur lancer des insultes et des reproches . Traitez -les comme vous aimeriez etre traités si la maladie , y a pas juste le virus dans la vie , vous frappait vous et vos etres aimés .Ce que je ne souhaite a personne . Alors , ils meritent tout notre respect d avoir fait les choix qui leur convenaient a eux .

    therriault chantal - 2021-12-14 16:20
  • Bravo aux 15 employés du CISSS, nous vous appuyons courageux soldats.

    Diane Morin - 2021-12-14 13:55
  • C'est quoi le probleme ??? Ces employes NON vaccines ne respectent pas leurs proches, les autres employes, les patients et visiteurs. PAS de RESPECT, PAS de TRAVAIL.

    Gaetan Masse - 2021-12-14 09:34
  • Quel courage ont ces 15 employés de la santé. Bravo.

    Pierre-Paul Gagnon

    pierre-paul Gagnon - 2021-12-12 21:45
  • C'est bien de les suspendre sans solde, mais ceux qui passent des tests, devraient payer pour les tests, nous sommes vaccinés, moi trois doses, et nous devons payer pour ces tests

    Jean-Guy Lelièvre - 2021-12-12 11:09
  • Le personnel devrait tous etre vacciné les 2 doses comme tous le monde sans passe droit

    Denise pelletier - 2021-12-12 00:41
  • Enfin, on agit de très bonne façon!!. Le refus de vaccins dont l’efficacité a été démontrée est inacceptable pour des employés dits .... professionnels. Quels risques pour des patients vulnérables! Espérons que les SYNDICATS, ces gens très critiques comprendront le bien- fondé de ce geste protégeant la clientèle à risques.

    Fournier Alice et Carol Gagnon - 2021-12-11 20:08
  • C'est un choix. Plein d'employeur cherche des employés, vacciné ou non, McDo, Tim Horton, St-Hub.

    daniel duclos - 2021-12-11 07:52
  • C'est inadmissible pour des travailleurs de la santé d'être aussi inconscients des dommages qu'ils peuvent causer en n'étant pas adéquatement vaccinés. Certains chirurgiens refusent les transplantations d'organes aux non-vaccinés, cela afin de ne pas gaspiller des organes qui seraient plus en sureté dans des corps vaccinés, ça en dit long sur les risques que courent ces personnes.

    gilbert blachon - 2021-12-10 17:58