Publicité

29 novembre 2021 - 11:39 | Mis à jour : 12:03

Démarches pour l’obtention d’un CPE à Saint-Hubert-de-Rivière-du-Loup

Andréanne Lebel

Par Andréanne Lebel, journaliste

La Municipalité de Saint-Hubert-de-Rivière-du-Loup a adopté une résolution lors de la dernière séance du conseil municipal du 15 novembre pour permettre l’implantation d’un CPE de 21 places sur la rue Arthur-Morin, un prolongement de la rue Bérubé.

Deux terrains ont été réservés en prévision de la construction du CPE. La mairesse de Saint-Hubert-de-Rivière-du-Loup, Josée Ouellet, indique que la Municipalité s’est engagée à y amener le réseau d’aqueduc et les égouts, en plus de défrayer les couts de l’arpentage et des services professionnels afin que tout soit prêt pour le CPE des Cantons, qui pilote le dossier.

Si la demande du CPE des Cantons est acceptée, Saint-Hubert-de-Rivière-du-Loup pourra également obtenir une autorisation afin d’aménager un CPE temporaire, toujours de 21 places. Selon les nouvelles normes du ministère de la Famille, le projet devra être réalisé dans un délai de deux ans.

Il y a environ deux ans, un comité lancé par la Coop de solidarité santé de Saint-Hubert avait commencé les démarches dans ce dossier. Constatant une hausse démographique constante, la Municipalité a décidé de lancer le processus. «Si nous voulons accueillir plus de jeunes familles, il faut être capable de leur offrir des services de proximité. Un CPE en fait partie», ajoute Josée Ouellet. Les 35 ans et moins représentent environ 33,2 % de la population de Saint-Hubert-de-Rivière-du-Loup et son bilan démographique est à la hausse depuis 2016.

La directrice du CPE des Cantons, France Laflamme, indique que la demande sera adressée avant le 1er décembre au ministère de la Famille du Québec dans le cadre de l’appel de projets en continu pour la création de nouvelles places subventionnées.

«On profite de cette opportunité pour répondre aux besoins de la population», commente Mme Laflamme. Le CPE des Cantons compte deux autres projets en développement, soit un agrandissement de son installation à L’Isle-Verte et le service de garde qui sera aménagé dans la nouvelle Maison des ainés de Rivière-du-Loup.

Publicité


Publicité

Commentez cet article