Publicité

27 novembre 2021 - 11:32

Un centre de surveillance qui veille à la sécurité des déplacements en hiver

En période hivernale, le ministère des Transports met en place tous les moyens nécessaires pour déneiger et déglacer efficacement les routes et ainsi assurer des déplacements sécuritaires des usagers sur son réseau. Pour y parvenir, il compte sur l’apport du Centre de coordination en viabilité hivernale et veille en sécurité civile.

Basé à Rimouski, ce centre entreprend sa 4e année d’opération. Véritable lieu névralgique de la gestion de l’information hivernale, il offre un soutien aux équipes des centres de services du Bas-Saint-Laurent, de la Gaspésie et des Îles-de-la-Madeleine. L’objectif est d'anticiper et d'orienter les prises de décisions lors de la mobilisation des effectifs sur le terrain. La planification des opérations en matière d’entretien hivernal s’en trouve donc améliorée.

LA TECHNOLOGIE AU SERVICE DE LA SÉCURITÉ

Le Centre de coordination en viabilité hivernale et veille en sécurité civile est aménagé à même les locaux du Ministère, dans une salle de monitorage doté de plusieurs écrans pour scruter l’information disponible. Il exerce un suivi des conditions routières 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7, entre le lundi de l’Action de grâce et le dernier dimanche d’avril.

Ce dernier compte sur une variété d’outils technologiques, tels que des caméras de circulation installées à des endroits stratégiques et la télémétrie véhiculaire, qui permet de localiser les camions de déneigement et de connaître leur fonctionnalité en temps réel (équipements en mode déneigement, épandage des abrasifs et/ou des fondants). Il reçoit également des données météorologiques, collige les informations reçues et les transmet aux équipes terrain, dans le but d’optimiser leurs interventions sur le réseau.

FAITS SAILLANTS

  • Une quarantaine de caméras de circulation, qui alimentent notamment le site Québec 511, sont réparties sur le réseau routier géré par le Ministère au Bas-Saint- Laurent, en Gaspésie et aux Îles-de-la-Madeleine. Ce nombre est en constante augmentation.
  • Les données météorologiques proviennent du système ministériel de météo routière et des alertes d’Environnement Canada, mais également de quatre stations météorologiques situées à Gaspé, Matane, Saint-Honoré-de-Témiscouata et à Port- Daniel–Gascons.
  • En période hivernale, le système de télémétrie véhiculaire du centre de coordination comprend plus d’une centaine de GPS. Ces instruments sont installés sur les camions de déneigement et de déglaçage qui sillonnent les routes du Bas-Saint- Laurent, de la Gaspésie et des Îles-de-la-Madeleine.
  • D’autres territoires du Ministère profitent aussi de l’expertise et des services de veille et de surveillance du centre de Rimouski. C’est le cas de la Côte-Nord et du Saguenay–Lac-Saint-Jean–Chibougamau.

 

 

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article