Publicité

20 novembre 2021 - 11:09

Avantage Saint-Laurent : Les travaux du corridor économique intelligent sont lancés

Plus de 190 personnes étaient réunies le 16 novembre dernier à l'occasion d'un forum virtuel consacré au corridor économique intelligent, l'un des éléments phares de la nouvelle vision maritime québécoise, Avantage Saint-Laurent. Cet événement s'est déroulé sous le thème Corridor économique intelligent : connecté à nos ambitions. Il a permis de regrouper des participantes et participants issus des domaines maritimes et logistiques, des milieux environnementaux, des secteurs de la recherche et de l'innovation technologique, de même que des représentantes et représentants de divers ministères provinciaux et fédéraux.

Ce forum avait comme objectifs de déterminer les futurs axes d'intervention du ministère des Transports et d'assurer la concertation des acteurs du milieu maritime autour du projet du corridor économique intelligent. Au terme de l'exercice, la ministre déléguée aux Transports et ministre responsable de la Métropole et de la région de Montréal, Mme Chantal Rouleau, a annoncé la mise en place, à l'hiver 2022, d'une structure de gouvernance multipartite pour veiller à l'implantation du corridor économique intelligent. Cette structure sera composée de différentes instances, dont l'une sera coprésidée par l'industrie et aura notamment comme mandat stratégique d'établir les priorités d'action de ce projet d'envergure.

«Grâce à sa nouvelle vision maritime, Avantage Saint-Laurent, votre gouvernement souhaite offrir à l'industrie maritime québécoise et à ses partenaires les moyens de se moderniser, et ce, afin que le Québec puisse se hisser parmi les nations les plus avant–gardistes en matière de transport par voie navigable. À la lumière de cette première rencontre, il est clair que nous y arriverons toutes et tous ensemble», explique Chantal Rouleau, ministre déléguée aux Transports et ministre responsable de la Métropole et de la région de Montréal.

«Si je me fie à la qualité des échanges et des propos que j'ai entendus aujourd'hui, je suis convaincu que, dans un avenir rapproché, l'espace maritime québécois sera connu et reconnu par son innovation et la qualité des systèmes intelligents mis en place au profit des utilisateurs. Le corridor économique intelligent aura un effet structurant sur l'économie maritime québécoise du futur», mentionne Éric Caire, ministre délégué à la Transformation numérique gouvernementale et ministre responsable de l'Accès à l'information et de la Protection des renseignements personnels.

FAITS SAILLANTS

Dans le cadre d'Avantage Saint-Laurent, une somme de 232,6 M$ sera allouée à l'établissement d'un corridor économique intelligent ainsi qu'à la gestion des risques maritimes et à la protection des écosystèmes. De cette somme, 24,1 M$ seront réservés jusqu'en 2025 pour déployer les premières composantes du corridor économique intelligent en collaboration avec l'industrie maritime et d'autres partenaires gouvernementaux.

Le corridor économique intelligent vise à faire de l'espace maritime québécois un lieu où les acteurs concernés peuvent tirer avantage des nouvelles technologies de l'information, de l'intelligence artificielle et de l'automatisation pour améliorer leurs opérations et réduire leur empreinte environnementale.

Les projets développés dans le cadre du corridor économique intelligent devront se démarquer par leur caractère structurant, leur possibilité de déploiement dans différents milieux, l'adhésion de leurs utilisateurs potentiels, leur effet anticipé sur les deux grands objectifs du corridor, soit d’accroître la compétitivité de la filière du transport maritime et de réduire les impacts environnementaux du transport maritime.

 

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article