Publicité

16 novembre 2021 - 14:22

Maxime Blanchette-Joncas assermenté pour une deuxième fois

L’assermentation de Maxime Blanchette-Joncas, député de Rimouski – Neigette – Témiscouata – Les Basques, a été effectuée le 9 novembre dernier, à la Chambre des communes. Celle-ci a pris la forme d’une cérémonie privée à laquelle étaient présents les membres de son équipe ainsi que quelques membres de sa famille. Rappelons que M. Blanchette-Joncas avait été réélu le 20 septembre dernier, récoltant près de 50 % des suffrages exprimés.

«Pour une deuxième fois, j’ai eu l’occasion d’être assermenté à titre de député de Rimouski – Neigette – Témiscouata – Les Basques. Cet événement, sobre et protocolaire, vient concrétiser le vote des électeurs, et rappelle l’importance des devoirs et des responsabilités qui sont associés à la fonction de député. J’en profite pour remercier une nouvelle fois mes concitoyens, qui m’ont fait l’honneur et le privilège de représenter notre magnifique circonscription lors de ce nouveau mandat», déclare le député.

«Cette émouvante cérémonie constituait le dernier chapitre du cycle électoral enclenché en septembre. Maintenant que c’est fait, tout est en ordre pour que je me consacre entièrement à défendre les intérêts des Bas-laurentiens et des Québécois dans l’arène du Parlement», poursuit M. Blanchette-Joncas.

S’il estime que le gouvernement libéral tarde à se remettre au travail, il affirme que la situation est tout autre dans ses bureaux. «Nous avons offert des services en continu aux citoyens, pendant et après l’élections. De plus, mon équipe et moi avons déjà commencé à travailler sur mes dossiers de porte-parole, qui sont la voie maritime du Saint-Laurent ainsi que l’Innovation et les Sciences. Finalement, le caucus bloquiste s’est réuni à plusieurs occasions en préparation de la prochaine session parlementaire. Tout est en place pour que mes collègues du Bloc Québécois et moi retournions marquer des gains pour le Québec à la Chambre des communes !», conclut Maxime Blanchette-Joncas.

Les députés de la Chambre des communes commenceront à siéger le 22 novembre prochain, soit 63 jours après la tenue d’élections générales. Pour l’occasion, ce sont les travaux de la 44e législature de la Chambre des communes qui s’amorceront.

 

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article