Publicité

16 novembre 2021 - 11:40 | Mis à jour : 12:00

Saint-Antonin passe de Municipalité à Ville

Dominique Côté

Par Dominique Côté, Vidéojournaliste

Toutes les réactions 1

La Municipalité de Saint-Antonin pourra officiellement être appelée «Ville de Saint-Antonin» à partir de mercredi. C’est grâce à un vote unanime de tous les élus lundi soir ainsi qu’une autorisation du ministère des Affaires municipales et de l’Habitation (MAMH) que le projet s’est finalement concrétisé après plusieurs mois d’attente. 

«C’est un bon moment pour la Ville de Saint-Antonin. On vient de changer de statut», a souligné son maire, Michel Nadeau. Selon la Loi sur l’organisation territoriale municipale, lorsqu’une résolution est prise au sein de son conseil, une Municipalité soumet par la suite une demande de changement de régime au MAMH. Suivant le dépôt de la résolution auprès du ministère, la modification du toponyme devient officielle après 24 heures. 

Michel Nadeau anticipait depuis bien longtemps cette annonce. «On prend ça avec beaucoup de satisfaction du travail accompli. Ça faisait depuis l’hiver passé qu’on avait fait notre demande», s’est-il réjoui. Le délai plus long que prévu pourrait entre autres être expliqué par la tenue de deux élections dans la dernière année, chose qui aurait ralenti le processus du changement de régime, selon ce dernier. 

Plusieurs facteurs ont poussé Saint-Antonin à vouloir devenir une Ville, a expliqué M. Nadeau. «Quand t’es une Ville, tu prends plus de place du point de vue de ton développement.» Pour lui, les gens qui envisagent déménager en région optent davantage pour des villes offrant plusieurs services, écoles ou loisirs, par exemple. «Si tu parles d’une place comme Ville, automatiquement ça n’a pas le même son qu’une Municipalité», a-t-il indiqué. 

De plus, le maire de Saint-Antonin croit d’ailleurs que les entreprises souhaitant venir s’installer dans lieux plus éloignés préconisent les villes plutôt que les municipalités. «Du point de vue des grandes compagnies qui veulent venir s’installer, si elles ont le choix entre une Ville ou une Municipalité, elles vont choisir la Ville.» 

Les subventions accordées aux villes sont également plus importantes, a rapporté Michel Nadeau. «Il y a beaucoup de projets qui sont sur notre table. Ça nous prend de l’argent pour être capable de faire ces choses-là. Je ne vais pas augmenter les taxes des gens pour les payer, a-t-il soutenu. Il nous faut des subventions pour être capable de donner les services qu’on veut donner à nos citoyens.»

Parmi les priorités du maire de Saint-Antonin se trouve le développement des services offerts aux jeunes et aux familles de la Ville. «Si on ne s’occupe pas des jeunes, ils ne s’occuperont pas des vieux», a conclu M. Nadeau. 

Dorénavant, le KRTB compte 8 villes sur son territoire. À titre comparatif, Saint-Antonin, qui a une population de 4233, dénombre plus d’habitants que Pohénégamook, Dégelis et Trois-Pistoles, toutes des villes. 

Publicité


Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • Ayant habité cette municipalité pendant 27 ans jusqu'à l'expropriation à l'été 2019 pour les travaux de l'autoroute 85, je savais qu'un jour où l'autre, ce moment historique viendrait. Avec les développements immobiliers et les nombreuses entreprises et commerces qui ce sont installés aux cours des dernières années, vous pouvez êtres fier d'habiter une belle ville comme Saint-Antonin.

    Gaétan Plourde, Sainte-Françoise - 2021-11-16 20:02