Publicité

5 novembre 2021 - 10:30 | Mis à jour : 13:03

Une délégation de la 56e Finale des Jeux du Québec invitée à un Gala d’intronisation à Montréal

Dominique Côté

Par Dominique Côté, Vidéojournaliste

Une délégation de quelques organisateurs de la 56e Finale des Jeux du Québec de Rivière-du-Loup a eu la chance de participer mercredi soir au 30e Gala d'intronisation, qui s’est tenu au Temple de la renommée du Panthéon des sports du Québec, à Montréal. Rendant hommage aux 50 ans des Jeux du Québec, SPORTSQUÉBEC a intronisé cinq grands athlètes québécois et deux bâtisseurs du milieu sportif. 

Présente à l’événement, la directrice générale de la 56e Finale, Karine Malenfant, s’est montrée reconnaissante d’avoir pris part à cette grande soirée. «Je ne gravite pas dans le milieu du sport, mais on s’est rendu compte que le milieu est très petit, tout le monde se connait. C’était très festif comme rassemblement. Pour nous, c’était une super belle visibilité, et ça nous montre aussi que la Finale de Rivière-du-Loup s’envient», a-t-elle raconté.  

Pour souligner le 50e anniversaire des Jeux, le Panthéon des Sports du Québec a présenté une vidéo-hommage pour cet événement sportif annuel, permettant aux invités du Gala d’échanger leurs souvenirs des Jeux au fil des années. «Les mascottes des deux prochaines Finales étaient aussi présentes, Lou et Dynamik, qui est la mascotte de Laval, et elles ont volé la vedette, si on peut dire ça comme ça. Elles ont pris des photos avec les athlètes qui étaient là», a expliqué Mme Malenfant. 

Elle a d’ailleurs souligné que, lors de la première édition des Jeux du Québec d’été, tenue à Rivière-du-Loup en 1971, la population louperivoise avait été très impliquée dans les activités, et souhaite que cela se reproduise en mars prochain. «On veut qu’encore en 2022, la population soit là en accueillant les athlètes et profiter de cette grand fête-là», a-t-elle mentionné. 

Honorée et fière de recevoir à Rivière-du-Loup la 56e Finale des Jeux cette année, elle a profité du Gala de mercredi soir pour représenter la ville à l’échelle provinciale. «Pour nous, c’est une grande fierté, et c’est certain qu’on veut être à la hauteur. Ceux qui ont vécu 1971 s’en rappellent encore. On veut que la finale de 2022 soit à la hauteur des souvenirs de ceux qui étaient là en 1971.» 

Lors du 30e Gala d'intronisation au Temple de la renommée du Panthéon des sports du Québec, mercredi soir, outre Alex Harvey (ski de fond), Lucian Bute (boxe), Guy Carbonneau (hockey), Marie-Hélène Prémont (vélo de montagne), Caroline Ouellette (hockey), Sonia Denoncourt (soccer, bâtisseuse) et Tom Quinn (multisport, bâtisseur) ont vu leurs accomplissements être immortalisés.
 

Publicité


Publicité

Commentez cet article