Publicité

1 novembre 2021 - 06:32

Le député Bernard Généreux se porte à la défense des travailleurs agricoles

L’inertie du gouvernement dirigé par Justin Trudeau à régler les ratés du système traitant les demandes des employeurs agricoles québécois met en péril la prochaine saison des agriculteurs et agricultrices des régions de Chaudière-Appalaches et du Bas-Saint-Laurent, estime le député de Montmagny—L’Islet—Kamouraska—Rivière-du-Loup, Bernard Généreux.

Il se désole de constater qu’au lieu de s’attaquer à cette crise qui s’aggrave de jour en jour, «les libéraux ont préféré faire perdre temps et argent dans une campagne électorale dont personne ne voulait».

Cela fait maintenant plusieurs mois que des problèmes informatiques retardent considérablement les demandes des employeurs agricoles québécois. Dans un contexte de pénurie de main-d’œuvre importante et d’une inflation sur les produits de première nécessité, ceci est inacceptable selon Bernard Généreux. L’Union des producteurs agricoles (UPA) a d’ailleurs publié un communiqué de presse hier afin de presser le gouvernement d’agir dans cet important dossier.

«Nous dénonçons depuis le printemps dernier l’inaction du gouvernement face aux délais inacceptables pour obtenir des permis de travail pour les travailleurs étrangers temporaires dans le secteur agricole. Il en va de la capacité des agriculteurs et des agricultrices de chez nous de pouvoir récolter ou transformer les produits de chez nous. Le premier ministre Justin Trudeau et son nouveau conseil des ministres doit faire quelque chose pour régler ce problème qui a assez duré», a mentionné le député Généreux.

Publicité


Publicité

Commentez cet article