Publicité

16 octobre 2021 - 06:54

Le meilleur boudin du Québec serait-il à Rivière-du-Loup?

Mario Pelletier

Par Mario Pelletier, Journaliste

Toutes les réactions 2

L’Association québécoise du goûte-boudin de Boucherville (AQGBB) tient sa troisième édition du meilleur boudin ce week-end. Quelque 23 participants sont inscrits à ce concours dont deux entreprises de Rivière-du-Loup, Boucherie Bégin et le Restaurant La Porte Arrière.

Des participants viennent de Boisbriand, Boucherville, Lacolle, La Prairie, Marieville, Montréal, Mont St-Grégoire, Outremont, Québec, Repentigny, Ripon, Rivière-du-Loup, St-Urbain de Charlevoix et Val David. «Le concours présente le boudin comme un met haut de gamme», a souligné Florence Junca-Adenot, présidente de l’AQGBB.

N’ayant pas eu lieu en 2020 en raison de la pandémie, les organisateurs reviennent donc avec ce concours en 2021, pour lequel on note six participants de plus qu’en 2019. En tout, ils verront leurs 43 échantillons de boudins être goûtés, analysés, jugés et appréciés par un groupe de 28 juges amateurs et professionnels. Les six gagnants des DÉLYS d’or, d’argent et de bronze des catégories boudins classiques et boudins créatifs seront connus lors d’un banquet au Centre multifonctionnel Francine Gadbois à Boucherville en novembre prochain.

BOUCHERIE BÉGIN

Carl Deschênes, copropriétaire de la Boucherie Bégin, a expliqué que ce sont les organisateurs du concours qui les ont approchés. «Notre boudin est assez populaire, on en vend en bonne quantité. Il est expédié un peu partout en province par l’entremise d’un transporteur. C’est la recette de la grand-mère de l’ancien propriétaire, elle date de cinq générations et on serait fous de la changer», a commenté M. Deschênes.

Cette participation au concours leur procure également une belle visibilité. «Ce fut une surprise», a souligné le copropriétaire dont le boudin est inscrit dans la catégorie «créatif». Les critères très précis de la catégorie du boudin «classique» ne leur permettaient pas d’y accéder. «La Boucherie Bégin s’est inscrite sans prétention, c’est surtout pour rendre hommage à cette recette ancestrale», a-t-il ajouté.

LA PORTE ARRIÈRE

À son tour Mynessa Lapointe Ouellet, copropriétaire du Restaurant La Porte Arrière, s’est réjouie de cet intérêt grandissant pour le boudin. «Ce sont des clients qui nous ont dit qu’on devrait participer au concours, alors on s’est inscrits. C’est flatteur, on se dit que l’on fait bien notre travail», a indiqué Mme Lapointe Ouellet, dont le restaurant est ouvert depuis seulement le 24 avril 2019.

Eux aussi sont inscrits dans la catégorie du boudin «créatif», toujours au menu de l’établissement louperivois, mais apprêté de différentes façons. «Beaucoup de personnes renouent avec le boudin tandis que d’autres le découvrent. Des clients viennent spécifiquement pour ça», ajoute-t-elle.

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

2 réactionsCommentaire(s)
  • Je suis amateur de boudin et le meilleur boudin que jai manger c est a la porte arriere tellement delicieux

    Stephanie lebel - 2021-10-17 09:30
  • Dégelasse.

    Michel Monette - 2021-10-16 10:41