Publicité

7 octobre 2021 - 10:12 | Mis à jour : 10:26

Église Saint-François-Xavier : la Corporation du patrimoine religieux de Rivière-du-Loup réagit

Info Dimanche

Par Info Dimanche, [email protected]

Toutes les réactions 2

Une semaine après avoir reçu la confirmation que l’église Saint-François-Xavier de Rivière-du-Loup ne sera pas chauffée cet hiver, la Corporation du patrimoine religieux réitère l’importance d’une collaboration pour assurer la conversion de l’église.

La Corporation croit que la Fabrique de Saint-Patrice priorise un projet «et ce en restreignant l’accès à l’église et surtout en alimentant la détérioration du bâtiment par le refus de chauffer l’église au cours de l’hiver 2021-2022.»

L’organisme rappelle l’importance d’un projet qui préserverait la valeur patrimoniale, les qualités paysagères du noyau urbain et respecterait la réglementation en vigueur. Ainsi, la Corporation se prépare à coordonner une rencontre avec les donateurs, à mettre en place une pétition et à sensibiliser les citoyens et les élus municipaux. La Corporation du patrimoine religieux se dit ouverte à procéder à un remboursement des dons amassés pour le chauffage de l’église confirme l'administratrice Alex-Ann Villeneuve Simard. 

L’organisme souligne que «des enjeux importants se dessinent et la réfection de la toiture devient le point le plus important afin d’éviter une plus grande détérioration.  La population souhaite la préservation du bâtiment et son utilisation à des fins communautaires.»

Dans un communiqué de presse émis le 7 octobre, la Corporation se dit inquiète par la possible démolition de l’église en lien avec le projet d’un promoteur immobilier et craint pour la conversion du bâtiment s’il n’est pas chauffé.

En décembre 2020, le Comité de sauvegarde de l’église Saint-François-Xavier a organisé une cueillette de dons qui a permis de ramasser en deux semaines 53 000 $ dont 15 000 $ de la Ville de Rivière-du-Loup. La somme amassée avait pour but d’assurer le chauffage de l’église pour l’hiver 2020-2021 afin de veiller à la préservation du bâtiment en attendant un éventuel projet. Au final, compte tenu du coût relié à la remise en marche du chauffage en plein hiver et aux risques qui y sont associés, l’édifice n’a pas été chauffé au cours de l’hiver 2020-2021.

Selon les informations obtenues par Info Dimanche, un carnet de santé et un rapport d’étude rédigés par la firme Atelier5 et Stantec le 27 novembre 2019 rapportent une détérioration avancée du recouvrement d’acier du toit et une perte de chaleur au niveau de l’entretoit. La réfection de la toiture avec un revêtement de tôle d’acier galvanisé est évaluée à 2,2 M$.

Au cours des mois de mai à juillet, les demandes répétées d’avoir accès à l’église de la Corporation n’ont pas été autorisées par la Fabrique de Saint-Patrice. Le 2 octobre dernier, le président de la Fabrique s’est retiré de la Corporation. De multiples démarches entreprises par la Corporation au cours des derniers mois afin de trouver du financement ou un projet admissible n'ont pas connu de suite. 

>> À lire aussi : L’église Saint-François-Xavier ne sera pas chauffée cet hiver

Publicité


Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

2 réactionsCommentaire(s)
  • Une simple question à la corporation de conservation. Qu'entendez-vous faire et qu'est-ce que vous avez à proposer? D'après ce que j'ai entendu depuis des plusieurs années, les miracles ne se sont pas produits encore.

    Michel-P Desjardins - 2021-10-07 12:54
  • J'espère juste que les sentiments ne l'emporteront pas sur la logique. Dans un premier temps, les administrateurs de la fabrique sont conscients que ce sont eux qui gèrent les fonds et l'administration proprement dite. Donc, le corporation de conservation n'a pas grand chose à dire et à faire si ce n'est que dire des demies vérités. Je laisse donc la chance aux coureurs que sont les administrateurs de la fabrique et leur décision en est une de bon sens. On a beau dire et chialer, on entend parler de ce dossier depuis plus de 10 ans bientôt et tout a été fait pour trouver une vocation à ce bâtiment......mais les solutions sont encore au beau fixe. La décision primaire de mettre ce bâtiment par terre au tout début, est encore la seule chose à envisager. Dommage pour les sentiments des membres de la corporation de conservation, j'espère juste que la logique sera appliquée.

    Pierre M. Drayaf - 2021-10-07 12:49