Publicité

19 août 2021 - 06:00

Section de route jugée «dangereuse» à Saint-André-de-Kamouraska

Dominique Côté

Par Dominique Côté, Vidéojournaliste

La municipalité de Saint-André-de-Kamouraska s’inquiète pour la sécurité de ses citoyens en raison de la vitesse à laquelle arrivent les automobilistes sur la route 132, à l’entrée ouest du village. Une demande a été déposée au ministère des Transports du Québec (MTQ) afin d'instaurer une zone tampon qui permettrait d'anticiper la réduction de vitesse à 50 km/h.

Ayant reçu de nombreuses plaintes des résidents du secteur, la municipalité a entamé les démarches avec le MTQ. «Puisque c’est dans une courbe, il y a une coupure abrupte de la vitesse qui passe de 90 km/h à 50 km/h, et quand on voit la zone de 50 km/h, souvent, on est en plein dedans,» a expliqué le maire de Saint-André, Gervais Darisse. Ce dernier soutient que la plupart des automobilistes ont de la difficulté à respecter la limite de vitesse alors qu’ils entrent dans le village.

Lors de sa dernière séance au mois d’août, le conseil municipal a proposé d’insérer une zone tampon dans ce tronçon de la route 132 pour sécuriser le secteur. Ainsi, la limite de vitesse passerait de 90 km/h, à 70 km/h, puis à 50 km/h, permettant aux automobilistes de réduire graduellement la vitesse à laquelle ils circulent.

La municipalité attend toujours des nouvelles du MTQ à ce sujet, mais cela ne devrait pas poser problème, selon le maire de Saint-André. «La demande a été faite à la session publique du mois d’août et déposée au ministère des Transports. J’imagine qu’au cours de l’automne on devrait avoir un suivi là-dessus.»

 

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article