Publicité

15 août 2021 - 14:59

Dessercom appuie les efforts du gouvernement en matière de vaccination

L’entreprise de services préhospitaliers d’urgence et de transports médicaux Dessercom joint sa voix à celle du gouvernement du Québec pour presser les citoyens et les travailleurs de la santé à se faire vacciner et appuie sans réserve la mise en place d’un passeport vaccinal pour freiner une quatrième vague.

«Il nous apparait urgent que tous les employés de la santé soient vaccinés avant que la quatrième vague ne progresse, tout autant que les citoyens qui hésitent encore à se faire vacciner», insiste Maxime Laviolette, directeur général de Dessercom.

Dessercom se positionne ainsi dans le dossier de la lutte à la COVID-19 dans un souci constant et répété d’améliorer les soins de santé. «En faisant tous notre part, dans toutes les sphères de la société, nous allons protéger nos concitoyens et nos précieuses ressources dans le réseau de la santé. Un engagement collectif est nécessaire pour réussir à surmonter cette pandémie», souligne-t-il.

Dans la même optique, M. Laviolette salue l’arrivée du projet-pilote de passeport vaccinal permettant à ceux qui sont pleinement vaccinés de profiter de plus de liberté et, surtout, d’éviter un autre confinement. «Il importe de se donner les moyens de freiner la propagation du virus et en ce sens, l’idée d’un passeport vaccinal est un moyen qui pourrait s’avérer efficace en plus d’inciter les gens à se faire vacciner», indique-t-il.

Dessercom est un organisme de bienfaisance offrant des services préhospitaliers d’urgence (ambulance) et de transport médical (transfert interétablissement non urgent). Il détient, notamment, une caserne à Saint-Alexandre-de-Kamouraska.
 

Publicité


Publicité

Commentez cet article