Publicité

13 août 2021 - 06:59 | Mis à jour : 16:48

L’Isle-Verte met l’interdiction du trafic lourd en transit sur pause

Andréanne Lebel

Par Andréanne Lebel, journaliste

À la suite d’une séance du conseil municipal tenue le 10 aout, la Municipalité de L’Isle-Verte a décidé de revenir en arrière concernant sa demande visant à interdire le trafic lourd en transit sur la route 132 et dans son périmètre urbain adressée au ministère des Transports du Québec.

«On met cette demande sur pause parce qu’on n’avait pas tous les éléments nécessaires pour continuer. Je me suis fiée aux faits. Je ne suis pas prête à dire que le mouvement d’opposition n’a pas joué de rôle. On a vu la présence dans la salle lors du conseil municipal, on a écouté les interventions des gens. On va travailler là-dessus et peut-être y revenir éventuellement, mais ce n’est plus dans les plans pour le moment», explique la mairesse de L’Isle-Verte, Ginette Caron. L’intention du conseil municipal est maintenant de voir les effets du réaménagement de la route 132 et de la réduction de la vitesse sur cet axe à 50 km/h avant d’interdire le trafic lourd en transit sur son territoire.

L’Isle-Verte ira bientôt en appels d’offres concernant le réaménagement de la route 132. Elle attend également une réponse positive du ministère des Transports concernant sa demande de réduction de la vitesse. La vision du conseil municipal est d’en faire un axe de développement touristique et une route panoramique favorisant la consommation chez les commerçants locaux. D'après les plans présentés à la population, les voies de dépassement seront retirées et des traverses piétonnières seront ajoutées aux intersections des rues du Quai, Villeray et de la Noraye. Le député de Rivière-du-Loup-Témiscouata, Denis Tardif, a annoncé le 21 avril dernier que Québec verserait une aide financière maximale de 406 301 $ pour le projet de réaménagement de la route 132.

OPPOSITION

L’interdiction du trafic lourd en transit sur la route 132 et dans le périmètre urbain de L’Isle-Verte avait été incluse dans la présentation du projet de réaménagement. Un groupe de citoyens s’est opposé à ce changement. Ils craignent que l’élimination des véhicules lourds en transit ne nuise à la vitalité et à la rentabilité des commerces locaux.

Une page Facebook nommé «Interdire le trafic lourd à L’Isle-Verte, pas n’importe comment» avait d’ailleurs été créée en réaction à cette décision. Les membres déploraient que le réaménagement de la route 132, la réduction de la vitesse et l’interdiction du trafic lourd en transit ont été joints par le conseil municipal de L’Isle-Verte. Il demandaient également des précisions sur les types de véhicules qui seraient concernés par cette interdiction.

Publicité


Publicité

Commentez cet article