Publicité

14 juillet 2021 - 06:55

La culture s’enracine au Parc Croc-Nature

Lydia Barnabé-Roy

Par Lydia Barnabé-Roy, Journaliste de l'Initiative de journalisme local

Toutes les réactions 2

C’est maintenant au tour de la culture d’avoir sa place au sein du Croc-Nature, parc rempli d’aménagements comestibles à Saint-Simon. Le 10 juillet dernier, la Brigade Verte a lancé sa programmation estivale 2021, Culture et culture, où une centaine de personnes ont assisté au vernissage de l’exposition Enracinerrance.

«C’était un rêve depuis le début du parc d’y intégrer l’aspect culture. On voulait joindre l’art à cette expérience-là», confie, tout enjouée, Michelle Labrecque au nom de la Brigade Verte. Elle ajoute que dans les saines habitudes de vie, l’alimentation et l’exercice sont importants, mais que, souvent, l’art est oublié. «L’art, la beauté, la musique, les expositions, les livres sont tous autant indispensables. Les médecins pourraient, parfois, prescrire aux gens de se rendre dans les musées, lire, car c’est l’art qui nous habite et nous fait vivre». 

La Brigade Verte est heureuse d’investir dans les œuvres d’art et d’aider les artistes à diffuser leur travail. Pour elle, rémunérer des créateurs constituait un de leur but puisque, de cette façon, elle leur donne un espace où partager leurs œuvres créées avec beaucoup de temps et de nombreuses formations.

UNE EXPOSITION DÉSIRÉE

L’exposition Enracinerrance réunissant la poésie de Thuy Aurélie Nguyen et la photographie de Bruno Santerre a été très difficile à avoir au parc. «Nous cherchions à collaborer avec les Jardins de Métis depuis nos tous débuts, mais puisque nos arbres étaient petits et que le parc ne ressemblait pas à grand-chose, ça n’avait pas fonctionné», témoigne Michelle de la Brigade Verte. Ainsi, avec l’aide de M. Santerre, le partenariat a enfin pu être possible. La Brigade Verte se réjouit de cette collaboration avec les Jardins de Métis et le Musée de Rimouski après que le parc ait pris plus de maturité et puisse accueillir une exposition d’une telle envergure.

La présente exposition sera affichée jusqu’à la fête du Travail, tandis que les sculptures et les rochers de grès rose resteront en permanence sur le terrain. Un concert aura lieu le 31 juillet avec le groupe des Îles du Bic qui interprétera des chansons de Vivaldi. Plusieurs évènements surprises et différents ateliers se dérouleront au parc durant la saison.

L’accès au Croc-Nature est gratuit, les gens peuvent circuler dans les sentiers ou se promener simplement. Ils peuvent admirer la nature, l’exposition et se laisser porter par les plantes, les photos, les poèmes. Pour Michelle Labrecque, le Parc Croc-Nature est un endroit parfait pour profiter du moment, relaxer et ne pas être stressé. 

«Les gens aiment beaucoup ce que l’on fait. C’était un terrain désaffecté qu’on a voulu embellir, rendre beau. Voir l’appréciation de la population nous procure un sentiment de fierté et nous donne le goût de continuer. Le projet est enivrant, nous anime. On souhaite le développer davantage et répandre l’idée des plantes comestibles et des potagers communautaires», enchérit Michelle Labrecque.
 

Publicité


Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

2 réactionsCommentaire(s)
  • Fantastique, beau travail et beau coup de pouce pour cette municipalité qui en a besoin. Quand la volonté va tout va. Bravo à la brigade verte et tous ses complices.

    Claire Bernier - 2021-07-14 20:34
  • Bravo, cela est relaxant pour tous les groupes d'âges , beau sentier pour les poussettes!!

    Suzanne Jean - 2021-07-14 16:15