Publicité

6 juillet 2021 - 14:46

Parc technologique : vers la création d’une régie intermunicipale 

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin

La Ville de Rivière-du-Loup a donné son accord à la création d’une régie intermunicipale dans le cadre du développement d’un parc technologique régional sur des terrains adjacents au campus de l’entreprise Premier Tech, ce lundi 5 juillet. Les élus souhaitent avancer ce projet d’envergure en partenariat avec les autres municipalités de la région afin d’assurer son succès à long terme.  

Pour que cette régie intermunicipale voit le jour, les municipalités de la MRC de Rivière-du-Loup devront ainsi, à leur tour, donner leur appui à cette initiative au cours des prochaines semaines. La mairesse de Rivière-du-Loup a bon espoir que la réponse soit positive, puisque le projet aura des répercussions intéressantes pour l’ensemble des communautés locales. 

L’objectif est de créer un parc industriel technologique qui sera un lieu important pour la recherche et l’innovation dans l’ouest du Bas-Saint-Laurent. Cet espace, sur lequel se développeront des entreprises innovantes, sera un réel atout pour le développement économique de la région, estime-t-on. 

Selon les premières informations, l’aménagement du parc nécessitera des investissements d’environ 9 M$. Des profits de l’ordre de 14 M$ pourraient cependant être récoltés sur une période de 20 ans pour des bénéfices concrets d’environ 5 M$. La Ville de Rivière-du-Loup serait partenaire à la hauteur de 56 %, alors que le reste de la tarte (44 %) serait partagée parmi les autres membres de la MRC. L’entreprise Premier Tech fait aussi évidemment partie des discussions, elle qui céderait des terrains.  

«C’est un projet régional dont on discute depuis un petit bout de temps déjà. Nous nous partagerions les couts, mais aussi les bénéfices. Une région ou une ville qui fleurit et qui se développe, c’est payant pour tout le monde. C’est important de penser régionalement», souligne Sylvie Vignet. 

Selon la mairesse de Rivière-du-Loup, le projet d’élargissement de la rue Témiscouata à quatre voies, nécessaire à la création du par cet à la sécurité des employés de Premier Tech, pourrait aussi être chapeauté par la nouvelle régie intermunicipale. Celle-ci pourrait faire une demande d’aide financière au gouvernement et contribuer à une partie de son financement. Ce dossier, dans lequel la multinationale investirait aussi des sommes importantes, est évalué à 5 M$. 

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article