Publicité

6 juillet 2021 - 14:11

Visite du chantier de la future maison des ainés et alternative de Rivière-du-Loup

Andréanne Lebel

Par Andréanne Lebel, journaliste

La ministre responsable des Ainés et des Proches aidants, Marguerite Blais, a visité le 6 juillet le chantier de l’une des plus grandes maisons pour les ainés au Québec, celle de Rivière-du-Loup, qui compte 120 unités. Située près de l’entrée du parc des Chutes au bout de la rue Sainte-Anne, cette future construction est évaluée à 78 M$.

«C’est une maison qui est très avancée. C’est extraordinaire quand on peut voir cela monter, quand on est capable d’imaginer les chambres qui sont 30 % plus grandes qu’une chambre en CHSLD traditionnel […] C’est l’un des projets qui a une particularité, donc une garderie qui peut accueillir entre 40 et 50 enfants», explique Mme Blais. Cette infrastructure comptera aussi deux jardins intérieurs. Les chambres plus spacieuses pourront ainsi accueillir un lit d’appoint lorsqu’une personne souhaite passer la nuit avec un résident et chacune des chambres aura sa propre douche.

«Il n’y a personne qui va se promener avec des charriots de pilules et de draps. Tous sera incorporé à l’intérieur des murs des chambres des résidents, comme une maison», complète Mme Blais.

La livraison de la maison des ainés de Rivière-du-Loup est prévue à l’automne 2022. En mai dernier, on estimait que 140 nouveaux postes de professionnels de la santé seront créés, alors que le réseau de la santé doit faire face, comme beaucoup d’autres secteurs, à une pénurie de main-d’oeuvre.

«Si on a été capable en pleine pandémie de former 10 000 préposées aux bénéficiaires, d’embaucher 280 directeurs pour les CHSLD, d’embaucher des chefs d’unités, des cliniciens en prévention et contrôle des infections, je pense qu’on sera capable de relever le défi», ajoute Marguerite Blais.

La présidente directrice générale du CISSS du Bas-Saint-Laurent, Isabelle Malo, explique que pour les 75 premières places, du personnel du CHSLD de Saint-Joseph sera déplacé. Un développement important devra toutefois être fait pour trouver de la main-d’oeuvre supplémentaire. Un groupe de 46 préposés aux bénéficiaires vient de terminer sa formation, il s’agit d’une quatrième cohorte. Le taux de rétention des étudiants est d'environ 90 % selon Mme Malo. 

Des discussions sont également en cours avec les maisons d’enseignement en prévision de l’ouverture de la maison des ainés l’an prochain. Le député de Rivière-du-Loup-Témiscouata, Denis Tardif, a évoqué un travail d’équipe avec la ministre Marguerite Blais dans ce dossier. Il a également souligné la qualité de vie qu’auront les prochains résidents de cette maison des ainés ainsi que la vision sur un horizon de 75 ans pour ce projet.

De plus, le CISSS du Bas-Saint-Laurent a déposé des projets au ministère de la Santé et des Services sociaux afin de rénover les CHSLD de Trois-Pistoles, de Squatec et de Rimouski, selon les nouvelles pratiques amenées par le développement des maisons des ainés.

Publicité


Publicité

Commentez cet article