X
Rechercher
Nous joindre
Publicité

L’ARTERRE au Bas-Saint-Laurent compte maintenant onze jumelages

durée 23 juin 2021 | 06h01
  • Après 2 ans et demi d’implantation, L’ARTERRE au Bas-Saint-Laurent récolte de belles retombées dans le milieu agricole. Ce sont 11 jumelages qui ont été complétés avec succès et 9 ententes de jumelage actuellement en négociation.

    L’ARTERRE au Bas-Saint-Laurent se démarque ayant à son actif 10 % des jumelages réalisés à l’échelle de L’ARTERRE au Québec depuis les débuts du service en 2018. Considérant son implantation récente sur le territoire du Bas-Saint-Laurent, L’ARTERRE au Bas-Saint-Laurent a su faire sa place dans le secteur agricole.

    Plus de 245 personnes, agriculteurs et aspirants agriculteurs ont bénéficié du service de jumelage et d’accompagnement personnalisé.  En plus de ces inscriptions au service, L’ARTERRE a enregistré une hausse marquée des demandes d’informations concernant leur service au courant de la dernière année.

    Un intérêt pour vivre en région et pour l’agriculture se fait sentir déjà depuis quelques années et n’a cessé d’accroitre depuis le début de la pandémie. «Le contexte de la pandémie à certainement favoriser l’intérêt d’un retour en région» soulignent d’une même voix les agents de maillage Jonathan Gagné Lavoie et Jean-Philippe Mainville.  

    La majorité des gens qui ont sollicité les services d’accompagnement avaient déjà un projet en tête bien avant la pandémie. «La situation actuelle et l’accompagnement de L’ARTERRE donnent l’impulsion nécessaire pour concrétiser leur projet» ajoute Jonathan Gagné Lavoie, agent pour le secteur EST du Bas-Saint-Laurent. «La cession et l’acquisition d’une entreprise agricole sont l’aboutissement d’un long processus de réflexion et de travail, et ce autant de la part des cédants et des aspirants.

    Le soutien de L’ARTERRE dans ce long processus est apprécié par les participants» précise l’agent de maillage du secteur Ouest, Jean-Philippe Mainville. Pour une deuxième année, plusieurs actions de promotion et d’information ont été déployées sur le territoire et à l’extérieur du Bas-Saint-Laurent, et ce dans le contexte pandémique particulier demandant de l’adaptation.

    Le processus de renouvellement de L’ARTERRE au Bas-Saint-Laurent est déjà enclenché puisque les ententes permettant sa mise en place viennent à échéance en octobre 2021.

    Rappelons que L’ARTERRE est porté par les huit MRC du Bas-Saint-Laurent depuis 2018. L’ARTERRE est un service gratuit qui privilégie l’établissement de la relève non apparentée soit par le démarrage de nouvelles entreprises ou la reprise de fermes qui n’ont pas de relève identifiée afin d’assurer la pérennité des entreprises et du patrimoine agricole au Québec. L’ARTERRE se distingue par la création d’une banque d’aspirants agriculteurs et d’une banque de propriétaires cédants dans le but de les faire se rencontrer et les accompagner dans la mise en place de futures ententes.

    Pour en savoir davantage sur L’ARTERRE et le répertoire des offres inscrites à la grandeur du Québec, consultez le site Internet  www.arterre.ca. Pour le KRTB, vous pouvez contacter Jean-Philippe Mainville au 1 833 551-7651 ou [email protected] .

     

     

     

    commentairesCommentaires

    0

    RECOMMANDÉS POUR VOUS


    Publié à 6h59

    Pénurie de logements et prix à la hausse à Rivière-du-Loup

    Les dernières données de l’Enquête sur les logements locatifs 2022 de la Société canadienne d’hypothèques et de logement, le taux d’inoccupation se chiffre à 0,5 % à Rivière-du-Loup, une proportion inchangée depuis l’année dernière. Toutefois, la disponibilité des appartements de deux ou trois chambres et plus a chuté à 0 %. Le prix moyen est à la ...

    Publié à 6h32

    Colloque de l’industrie touristique du Bas-Saint-Laurent : une journée de rencontres et de réseautage

    Le colloque de l’industrie touristique du Bas-Saint-Laurent a été un succès, réunissant plus de 190 participants lors de l’après-midi conférences et 160 convives lors du «souper-soirée découvertes du Bas-Saint-Laurent». L’événement se déroulait le 1er février dernier à l’Hôtel Rimouski sous le thème «Des idées à l’action». Il aura permis aux ...

    Publié à 6h02

    Ottawa renonce aux coupures chez Service Canada

    Le député de Rimouski-Neigette—Témiscouata—Les Basques, Maxime Blanchette-Joncas, se réjouit que Karina Gould, ministre de la Famille, des Enfants et du Développement social, et responsable de Service Canada, ait décidé de renverser la décision de couper les heures de travail de 750 agents de service au Québec. Ces coupures de service, estime le ...