Publicité

16 juin 2021 - 06:53

Des coupons de taxi pour les finissants de Kamouraska et Rivière-du-Loup 

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin

Les élèves finissants des cinq écoles secondaires du Centre de service scolaire Kamouraska-Rivière-du-Loup auront l’occasion d’être raccompagnés à la maison sécuritairement au moins une fois au cours de la saison estivale, eux qui recevront bientôt, si ce n’est pas déjà fait, un coupon de taxi d’une valeur de 10 $ valide sur tout le territoire. 

L’idée a été développée par le comité I.M.P.A.C.T. de Kamouraska et Rivière-du-Loup, le même qui a organisé, par le passé, des reconstitutions complètes de scènes d’accidents dans le but de sensibiliser les jeunes aux risques des distractions et de la consommation d’alcool et de drogues au volant. 

En cette année bien spéciale de pandémie, l’initiative des coupons de taxi vise à permettre aux adolescents, qui se réuniront sans doute au cours des prochaines semaines, dans le cadre de soirées de finissants ou d’une autre activité sociale, à regagner leur domicile en toute sécurité après avoir bu quelques verres. 

«Entre le 15 juin et le 31 aout, chaque élève de 5e secondaire du Centre de services scolaires Kamouraska-Rivière-du-Loup pourra utiliser ce coupon auprès des trois compagnies de taxi du territoire», explique le sergent Dave Ouellet de la Sûreté du Québec. 

Si tous les coupons sont utilisés, plus de 5000 $ seront investis dans ce projet qui est une première dans la région. «Les coupons ne sont pas monnayables. Ils peuvent aussi être accumulés ce qui permettra à trois jeunes, par exemple, de se déplacer ensemble sur une plus longue distance», précise M. Ouellet, encourageant les parents des élèves à régler la note de la course de taxi si celle-ci excède l’argent disponible en coupon. 

«On veut qu’ils sachent que les jeunes ont ça entre les main et que c’est une option qu’ils doivent utiliser si le besoin est là», complète le sergent Ouellet, précisant que cette réalisation du comité I.M.P.A.C.T. est possible grâce à la contribution de partenaires, dont Taxi Beaulieu Rivière-du-Loup, Taxi du coin St-Pascal, Taxi La Pocatière et le journal Info Dimanche. 

SENSIBILISATION AUPRÈS DES JEUNES 

Cette année, malgré la pandémie de COVID-19, les membres du comité I.M.P.A.C.T. se sont renouvelés afin d’aller à la rencontre des 500 jeunes finissants du secondaire. Impossible de les visiter en personne? Pas de problème, des rendez-vous virtuels ont été organisés. 

Ainsi, tous les élèves des cinq écoles secondaires de Kamouraska et Rivière-du-Loup ont assisté, en groupe, à une activité virtuelle sur les impacts d’une conduite avec les facultés affaiblies. Pendant une heure, ils ont reçu de l’information, ont participé à un quiz interactif et ont écouté différents témoignages. 

«Jérémie Ouellet, un intervenant à la Maison des jeunes Le Dôme, a raconté un violent accident dans lequel il a été impliqué en tant que passager. Un ami avait les facultés affaiblies quand c’est arrivé. Il le savait. Il a embarqué et quand il a réalisé le danger, il n’a pas osé lui demander de s’arrêter. Il a subi de graves blessures et a été hospitalisé», a raconté Dave Ouellet. 

Le policier rappelle que le nombre d’accidents causés par les facultés affaiblies est à la baisse en province, mais qu’il n’est toujours pas à zéro, ce qui serait pourtant possible. Selon lui, la question à se poser n’est pas : «Est-ce que je vais me faire prendre par la police si je prends la voiture?».

«Il ne faut pas jouer au chat et à la souris avec les policiers. Il faut penser aux conséquences beaucoup plus graves que le simple fait de se faire arrêter, explique-t-il. Avoir un dossier criminel, à un jeune âge, ç’a un impact sur toute une vie personnelle et professionnelle. C’est dévastateur pour une carrière et on ne parle pas de blessures ou de mort.»

La clé? Penser à une solution avant la soirée. «Où est-ce que je vais dormir? Comment vais-je rentrer? Est-ce qu’on a un chauffeur désigné? C’est simple, mais quand on gère avant, tout se passe bien et c’est facile», indique-t-il. 

Les membres du comité I.M.P.A.C.T. de Kamouraska-Rivière-du-Loup sont Julie Fortin, Caroline Thibault, Joël Ross et Myriam Desrosiers-Roy du CISSS du Bas-Saint-Laurent, le capitaine Éric Deschênes du Service de sécurité incendie de Rivière-du-Loup, Annie Bouchard du Collège Notre-Dame, Olivier Dickner de l’ÉSRDL, Josée Ouellet de la Maison des jeunes Le Dôme, Sonia Michaud de COSMOSS RDL, Sébastien Rousseau de la Coopérative des paramédics du Grand-Portage, ainsi que les policiers Alain Morin, Julie Levasseur et Dave Ouellet de la Sûreté du Québec. 
 

Publicité


Publicité

Commentez cet article