Publicité

10 juin 2021 - 12:40 | Mis à jour : 14:28

Projet d’agrandissement de 23 M$ au Manoir Héritage de Trois-Pistoles 

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin
Toutes les réactions 1

Les besoins en hébergement pour les personnes âgées dans la MRC des Basques sont très nombreux et le Manoir Héritage de Trois-Pistoles souhaite faire partie de la solution. L’entreprise Gestion RPA, propriétaire des lieux depuis septembre 2020, a confirmé qu’elle investira plus de 23 M$ afin de construire 200 unités de logement, ce jeudi 10 juin. 

Rejoint en matinée, le président Éric Duchesne indique que le projet vise la construction d’un nouveau bâtiment sur un des terrains adjacents du Manoir Héritage, au 85, rue Père-Nouvel. Il s’agirait d’un immeuble indépendant, mais qui serait vraisemblablement lié au bâtiment principal par une passerelle. Une annexe est impossible pour différentes raisons de sécurité. 

«Nous souhaitons entamer les travaux à la fin de l’automne. L’objectif est de couler la fondation et de fermer le bâtiment avant l’hiver, puis de continuer les travaux pendant les mois suivants. On aura alors accès à la main-d’œuvre et la coordination des travailleurs sera plus facile», explique M. Duchesne.  

«On regarde en ce moment le meilleur site pour le faire et on travaille avec la municipalité, a-t-il ajouté. Parmi les scénarios évalués, il y a aussi celui de procéder par phases de 50 à 75 unités. Cette façon de faire permet aux locataires futurs de se préparer et d’éviter d’avoir, en théorie, des logements vacants.»

Trois sites potentiels sont actuellement analysés pour l’agrandissement. L’entreprise finalise la préparation des plans avec les professionnels. Suivra ensuite le processus d’appel d’offres. Chose certaine, les dirigeants ne souhaitaient pas aller de l’avant avec une construction dans un autre secteur de la ville. 

«Nous voulons être en mesure d’offrir davantage de services au même endroit. En restant sur le même site, on peut engager plusieurs professionnels comme une physiothérapeute, une ergothérapeute et une récréologue pour les locataires. Les services sont aussi de meilleure qualité», soutient Éric Duchesne. 

LOGEMENTS PLUS GRANDS

À terme, le projet d’envergure vise l’aménagement de 150 unités de logement pour personnes autonomes. Les cinquante unités restantes, des studios et des chambres, seraient destinées à l’accueil de «ressources intermédiaires», ainsi qu’à une clientèle en légère perte d’autonomie, en perte cognitive, en convalescence ainsi qu’en soins palliatifs. 

L’agrandissement du Manoir Héritage permettra aussi d’avoir une offre plus développée, puisque des logements plus grands de type 3 ½ et 4 ½ y seront aménagés. La possibilité d’offrir des appartements 5 1/2, plus luxueux, est aussi toujours à l’étude. 

«Les gens veulent maintenant amener leurs électroménagers. Ils souhaitent être encore chez eux et avoir leur autonomie», déclare M. Duchesne, ajoutant que plusieurs services de base, dont celui des repas, seront inclus. 

DES BESOINS PRÉSENTS

Éric Duchesne ne cache pas que le projet d’agrandissement fait partie des plans depuis l’acquisition de la Villa des Basques en septembre 2020. Les besoins en hébergement sont immenses dans la région et ils ne feront qu’augmenter au cours des prochaines années. Les dernières analyses de marché démontrent d’ailleurs un besoin de 150 logements pour ainés à court et moyen terme. 

«La population vieillit et les logements adaptés pour les personnes ainées, il y en a très peu. Après l’exode des jeunes, les régions subissent l’exode des ainés en raison d’une offre de services insuffisante versus la demande d’hébergement adapté au vieillissement des ainés. C’est beaucoup plus agréable de demeurer dans un milieu avec des gens qu’ils connaissent déjà», souligne Éric Duchesne. 

Gestion RPA prévoit la création de plus de 85 emplois directs et indirects, à temps plein, grâce à la réalisation de ce vaste projet. 


 

Publicité


Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • Il semble pour moi que ce projet est trop gros pour le service des incendies basé sur des pompiers volontaires. Ce n'est pas les besoins que je remet en question, mais plutôt construire un seul bâtiment, et non plusieurs petits pavillons. Je ne connais pas le terrain. réfléchir..

    Marc-André D'Astous - 2021-06-11 18:04