Publicité

4 juin 2021 - 15:53 | Mis à jour : 18:57

Le Château Grandville affiche quasi complet à son ouverture officielle 

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin
Toutes les réactions 4

Signe que les besoins d’hébergement pour les travailleurs provenant de l’extérieur de la région sont très importants, le Château Grandville de Rivière-du-Loup, nouvellement rénové et adapté à sa nouvelle mission, n’avait qu’une poignée d’unités de logement disponibles en matinée ce vendredi 4 juin, date de son inauguration officielle. 

Des 43 unités disponibles pour location aux semaines ou aux mois, 35 d’entre elles étaient déjà occupées par des travailleurs de différentes entreprises de la région. Propriété de la famille Bonneville, également propriétaire de l'entreprise Lepage Millwork, le Château Grandville n’accueillait même qu’une seule personne travaillant pour la spécialiste dans la fabrication et l’assemblage de portes et de fenêtres sur mesure. Les demandes sont nombreuses et proviennent d’un peu partout sur le territoire. 

«L’offre que nous proposons est vraiment intéressante et le mot s’est passé rapidement à travers les entrepreneurs locaux. Nous avons eu des discussions avec plusieurs d’entre eux et le CLD nous offre aussi une belle visibilité. Nous sommes très enthousiastes pour la suite», explique le directeur général, Jean-Philippe Dubois. 

Depuis le mois de janvier, le Château Grandville, pièce maitresse du patrimoine bâti du centre-ville louperivois, a subi une véritable cure de rajeunissement intérieure. Pratiquement toutes les pièces, les chambres comme les espaces communs, ont été peinturées, éclaircies et meublées. Les propriétaires ont aussi retiré la moquette pour révéler les planchers de bois franc d’origine. 

À certains égards, le bâtiment construit en 1881 a retrouvé ses lettres de noblesse, lui qui a d’abord hébergé un hôtel à la fin du 19e siècle. À pleine capacité, environ 60 personnes pourront y séjourner pour une période prolongée. Ils bénéficieront chacune d’une salle de bain individuelle, d’un frigo, d’un four micro-ondes et d’un évier. Une cuisine complète, un salon, une grande salle à manger et une terrasse avec vue sur le fleuve sont également accessibles. 

«Nous sommes fiers du travail accompli et nous sommes fébriles à l’idée d’accueillir les travailleurs. Il y avait vraiment un besoin, mais on reste surpris de l’engouement actuel. La semaine prochaine, pratiquement toutes les unités seront occupées», mentionne François-Xavier Bonneville, directeur général de Lepage Millwork. 

«C’est une sécurité pour notre entreprise également, complète le paternel, Guy Bonneville. Si, un jour, nous recrutons plusieurs travailleurs étrangers, nous aurons un endroit où les loger. Ils y seront bien et pourront être ensemble. C’est vraiment un défi de trouver des conditions semblables dans la région.»

Les investissements pour l’acquisition et le rafraichissement des lieux ont été importants, mais la famille Bonneville souhaite évidemment continuer d’entretenir le bâtiment au cours des prochaines années. Une réfection du recouvrement extérieur n’est pas exclu non plus, sans toutefois être dans les plans à court terme. 

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

4 réactionsCommentaire(s)
  • Très belle initiative pour la récupération utile d'un immeuble grandiose qui pourrait également être nommé Château Bonneville!

    Yves Bérubé - 2021-06-05 10:05
  • Bonjour sa donne une place aux travailleur étranger de se loger convenablement félicitations il le mérite bien il prennent la peine de venir travailler chez nous

    Cormier Jean-Pierre - 2021-06-05 07:33
  • Quelle belle initiative et leadership de la famille Bonneville et cela de père en fils. La communauté Louperivoise, s’en orgueilleusement de votre implication dans le milieu. Félicitations et continuer, votre beau travail!

    Lapointelouiskawi - 2021-06-04 22:19
  • Ça fait 3 semaines que je pensionne à cette endroit là. C'est pour me reprocher de mon boulot qui commence de très de bonne heure le matin qui m'a incité à m'y installer. Demeurant à Sainte-Françoise près de Trois-Pistoles, je devais faire 45 minutes de route matin et soir et ça devenait très épuisant. Puisque je travail à Rivière-Du-Loup, c'est une belle occasion qui c'est présenté étant donné qu'il y a un un manquement généralisé de logements à Rivière-Du-Loup.

    Gaétan Plourde, Sainte-Françoise - 2021-06-04 21:28