Publicité

6 juin 2021 - 06:59 | Mis à jour : 10 juin 2021 - 15:58

La directrice générale de Saint-Simon-de-Rimouski démissionne

Andréanne Lebel

Par Andréanne Lebel, journaliste

Toutes les réactions 3

La directrice générale de Saint-Simon-de-Rimouski, Nancy Dubé, a remis sa démission lors de la séance du conseil municipal du 3 mai. Elle a quitté officiellement ses fonctions le 28 mai dernier.

Elle n’a pas précisé les raisons de son départ lors de la séance, après avoir été questionnée par le maire et les conseillers. Info Dimanche n’a pas été en mesure de joindre Mme Dubé.

Appelé à commenter la situation, le maire de Saint-Simon-de-Rimouski, Richard Caron, a évoqué une situation désolante. Il n’a pas voulu s’avancer davantage. L’inspecteur municipal a aussi quitté ses fonctions au cours des dernières semaines.

Nancy Dubé sera remplacée temporairement par Johanne Bélanger, la belle-sœur du maire. «Quelqu’un prend la relève pendant le transfert. Notre but premier est de redonner des services aux citoyens. L’offre d’emploi est affichée afin d’y remédier. On a été un peu pris de court. Je me suis renseigné au ministère des Affaires municipales pour m’assurer que tout est légal. On ne peut pas faire de bénévolat pour un poste comme celui-là, alors on est obligé de verser un salaire même si elle n’en voulait pas. Elle fait cela pour nous dépanner pendant quelques semaines», ajoute M. Caron. Ce dernier assure qu’elle a les compétences requises en lien avec ce poste. Deux conseillers élus depuis 2013 se sont opposés à cette décision lors de la réunion du conseil municipal, soit Jacqueline D’Astous et Raymond Lavoie, soulevant des inquiétudes liées à des possibles conflits d’intérêts.

Selon la première règle code d’éthique et de déontologie entériné par les élus municipaux de Saint-Simon-de-Rimouski, «toute personne doit éviter de se placer, sciemment, dans une situation où elle est susceptible de devoir faire un choix entre, d’une part, son intérêt personnel ou celui de ses proches et, d’autre part, celui de la municipalité ou d’un organisme municipal.» Par proche, le règlement précise : le conjoint de la personne concernée, de ses enfants, de ses ascendants ou l’intérêt d’une société, compagnie, coopérative ou association avec laquelle elle entretient une relation d’affaires. Il peut être direct ou indirect, pécuniaire ou non, réel, apparent ou potentiel. Il est distinct, sans nécessairement être exclusif, de celui du public en général ou peut être perçu comme tel par une personne raisonnablement informée.

Le maire de Saint-Simon-de-Rimouski, Richard Caron, souligne que dans les petits milieux comme sa municipalité, les liens de parenté se trouvent rapidement parmi les personnes qui s’impliquent dans la communauté.  

Depuis janvier 2016, la municipalité a vu pas moins de six directrices et directeurs généraux défiler. Il s'agit de Yolande Théberge qui a occupé ce poste pendant 19 ans, Cédrick Gagnon, Mylène Boucher, André Roy, Dany Larrivée et finalement Nancy Dubé.

Le 7 mai 2019, l’ex-maire de Saint-Simon, Wilfrid Lepage, a remis sa démission, évoquant des raisons de santé et une ambiance de travail tendue. Cette situation a mené la population à choisir Richard Caron comme nouveau maire lors d’une élection partielle tenue en aout 2019.

Publicité


Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

3 réactionsCommentaire(s)
  • Ça sent pas bon quand il y a trop de roulement de personnel. Est-ce dû à un climat toxique ???

    Lafond pierre - 2021-06-08 07:58
  • Il n y a pas que la directrice générale et l inspecteur en bâtiment qui ont démissionné, la secrétaire adjointe aussi a remis sa démission. Je crois que vous devriez aller plus loin dans votre questionnement au lieu d interviewer possiblement la cause du problème en la personne de M. Caron. Il y a clairement un conflit d intérêt du point de vue que Madame Belanger soit là comme remplaçante. C est une histoire clairement de famille et selon moi et plusieurs ça cache quelque chose. Il serait peut-être temps que les affaires municipales s en mêlent.

    Lionel Jean - 2021-06-06 14:54
  • Joanne Bélanger comme remplaçante, assistée par Guylaine Gagnon, conseillère municipale ET conjointe du maire.
    Pour la période de remplacement: plausible. Mais prête flanc à la discussion.

    Michel Fleurant - 2021-06-06 13:11