Publicité

4 juin 2021 - 06:02

Les conservateurs exigent la fin à l’interdiction homophobe de donner du sang

Le 1er juin, les députés Bernard Généreux, Eric Duncan et Michelle Rempel Garner ont exigé que la ministre de la Santé Patty Hajdu mette immédiatement fin à l’interdiction homophobe de donner du sang.

En 2015, Justin Trudeau a promis de mettre fin à l’interdiction du don de sang. Présentement, un homme dont la dernière relation sexuelle remonte à trois mois ou plus peut donner du sang.

Or, après six ans, il n’a toujours pas donné suite à cette promesse. Dans le but d’inciter le gouvernement à agir sur cet enjeu important, les conservateurs ont envoyé une ébauche de décret à la ministre de la Santé qui peut commencer le processus de cessation de l’interdiction.

«Il n’y a aucune raison pour que cette interdiction soit maintenue. Elle perpétue une stigmatisation négative qui encourage la discrimination envers la communauté LBGTQ2+. Le gouvernement fédéral ne peut pas se permettre d’émettre des points de discussion faisant croire qu’il ne peut pas apporter ce changement, ou de croire que l’allocation de fonds règlera le problème. Il n’y a plus d’excuses plausibles pour son inaction face à une pratique homophobe. Nous nous engageons à trouver une solution à ce problème. Les libéraux devraient faire de même», a commenté Michelle Rempel Garner, ministre du Cabinet fantôme conservateur responsable la Santé.

«Les libéraux de Justin Trudeau font beaucoup de promesses lorsqu’ils ont besoin du vote des Canadiens. Or, lorsqu’il s’agit de tenir ces promesses, ils manquent continuellement à leurs engagements. Il est grand temps que Justin Trudeau fasse ce qui s’impose, cesse de condamner l’orientation sexuelle des gens et veille à ce que tous les Canadiens puissent donner du sang en toute sécurité, sans stigmatisation», ajoute Bernard Généreux, député de Montmagny-L’Islet-Kamouraska-Rivière-du-Loup.

Cette demande survient alors que juin marque le Mois de la fierté afin de commémorer les émeutes de Stonewall aux États-Unis, en 1969, un évènement phare des droits de la communauté LGBTQ2+.

Publicité


Publicité

Commentez cet article