Publicité

27 mai 2021 - 06:55

«Ose le municipal», c’est le message d’Éric Forest aux jeunes

Mario Pelletier

Par Mario Pelletier, Journaliste

Pour inciter les jeunes à se lancer en politique municipale, l’Union des municipalités du Québec (UMQ) a lancé la campagne «Ose le municipal». Éric Forest, qui a été maire de Rimouski de 2005 à 2016 et est sénateur depuis novembre 2016, agit comme mentor. 

«C’est un cri du cœur, ça nous prend des jeunes autour de la table des conseils municipaux. Il s’agit d’un gouvernement de proximité, un magnifique niveau de politique près des citoyens», a mentionné M. Forest. «On a besoin d’une plus grande diversité en politique, des jeunes et des femmes», a-t-il poursuivi.  

Les 1 107 villes et municipalités passeront sous peu en mode électoral. Les jeunes de 18 à 35 ans ne représentent que 8,3 % des élues et élus municipaux. Cette campagne met à leur disposition 17 mentors reconnus, qui prendront le temps de répondre directement à leurs questions. Comme ses collègues, M. Forest a donc accepté de s’impliquer de façon bénévole pour répondre soit par courriel, par téléphone ou vidéoconférence aux questions des jeunes qui écriront à [email protected]

«Il y a tellement d’enjeux, les jeunes peuvent faire une grande différence. Ils sont fortement sensibilisés à différents niveaux, comme l’environnement, le transport actif, les voies cyclables et le traitement des matières organiques. Les municipalités doivent être attractives pour les jeunes familles et les immigrants, c’est un autre enjeu pour lequel les jeunes élus sont sensibles», a exprimé l’ex-maire de Rimouski. 

L'UMQ a mené un sondage auprès de jeunes engagés pour connaitre leur intérêt à l'égard de la vie politique municipale et des freins à leur participation. Parmi les grands constats de ce sondage, on note que les jeunes n’ont pas l’impression d’avoir assez d’information ou assez de contacts en politique pour se lancer. Ils sont aussi freinés par la perception qu’il sera ardu de concilier le travail, la famille, les études et la vie sociale. Ils soulignent également le manque de ressources financières.

Près de 17 % des jeunes sondés sont intéressés à se présenter aux élections municipales de novembre, dont 12,8 % qui ont confirmé se présenter. Ce sondage web a été réalisé entre le 12 et le 26 avril 2021 auprès de 173 répondants, recrutés via les réseaux de l’UMQ.

Les personnes potentiellement intéressées à poser leur candidature pourront en apprendre davantage sur les différentes étapes d’une campagne électorale municipale et les impondérables avant de se lancer officiellement en naviguant sur le site oselemunicipal.ca ou en aimant la page Facebook de la campagne. 

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article