Publicité

26 mai 2021 - 12:10 | Mis à jour : 13:45

Le chantier de la Maison des ainés de Rivière-du-Loup avance 

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin
Toutes les réactions 1

La construction de la maison des aînés et alternative de Rivière-du-Loup va bon train. Selon le CISSS du Bas-Saint-Laurent, la progression du chantier se déroule selon les échéanciers et les budgets sont respectés. L’ouverture est toujours attendue pour l’automne 2022. 

Une mise à jour sur l’évolution de cette construction qui aura pignon sur la rue Sainte-Anne, près du parc des Chutes, a été effectuée ce mercredi 26 mai, en marge d’une annonce concernant le début des travaux à venir pour la maison des ainés de Rimouski. 

À Rivière-du-Loup, la future maison pourra accueillir 120 personnes, soit 96 places pour des aînés et 24 places pour des adultes ayant des besoins spécifiques. On estime aussi qu’environ 140 nouveaux postes pour les professionnels de la santé seront créés. Les travaux sont évalués à 78 M$. 

Le CISSS du Bas-Saint-Laurent souligne que les places disponibles seront attribuées quelques mois avant la livraison de la maison. Un comité interdisciplinaire composé de médecins et d’autres intervenants sélectionneront les personnes qui seront invitées à y vivre pour les deux clientèles. 

«On va partir des demandes et des besoins des citoyens qui proviennent de la communauté, mais on va regarder aussi du côté des gens qui habitent déjà dans notre parc de ressources actuel, notamment pour la clientèle en déficience intellectuelle, en déficience physique et les personnes vivant avec un trouble du spectre de l’autisme», a expliqué Frédéric Gagnon, directeur du programme de soutien à l’autonomie des aînés au CISSS du Bas-St-Laurent. 

Les maisons des aînés et alternative visent à offrir à la clientèle aux besoins spécifiques un endroit stimulant, dynamique et différent, à l’extérieur des CHSLD où plusieurs résident actuellement. «Les maisons vont bien répondre à cette clientèle-là», a assuré M. Gagnon, précisant que l’approche sera aussi fort différente pour les aînés en perte d’autonomie. 

«Les maisons sont des milieux ouverts sur la communauté. On va travailler beaucoup avec les organismes du milieu, avec la Municipalité. Ce seront des milieux dynamiques. L’environnement physique, le bâti, permet également des salles thématiques et des cours intérieures, par exemple. On souhaite un environnement comme à la maison», a-t-il dit. 
 

Publicité


Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • Fier d'avoir contribué à ce beau projet, puisque c'est moi et mes collègues de travail chez Béton Provincial qui avons fourni tout le béton qui a servi à la construction de cette immeuble. C'est plus de 8000 mètres cubes de béton que ça aura pris pour cette construction.

    Gaétan Plourde, Sainte-Françoise - 2021-05-26 18:32