Publicité

22 mai 2021 - 22:26

Maxime Blanchette-Joncas vise un deuxième mandat 

C’est en présence du chef du Bloc Québécois, Yves-François Blanchet et la whip adjointe et députée de Manicouagan, Marilène Gill, que la candidature du député de Rimouski- Neigette—Témiscouata—Les Basques et porte-parole du Bloc Québécois en matière de Voie maritime, Tourisme et Comptes publics, Maxime Blanchette-Joncas, a été confirmé lors d’une investiture virtuelle tenue le 22 mai. Il représentera de nouveau le parti lors du prochain scrutin fédéral.

«Je désire d’abord remercier sincèrement les membres de Rimouski-Neigette— Témiscouata—Les Basques de m’accorder à nouveau leur confiance pour représenter la circonscription lors de la prochaine élection fédérale. C’est une responsabilité que j’accepte avec fierté et humilité, et je vous réitère mon total engagement pour Rimouski-Neigette—Témiscouata—Les Basques. Depuis septembre 2019, mon équipe et moi avons fait nôtres les priorités des citoyens de la circonscription. Nous avons été à leurs côtés pour les soutenir et répondre prestement à leurs besoins d’accompagnement afin qu’ils puissent se prévaloir des diverses mesures d’aide durant la pandémie. C’est aussi d’arrache-pied que nous avons travaillé pour faire débloquer les dossiers importants pour la région. Je pense entre autres, aux pressions que nous avons exercées sur Ottawa pour accélérer le déploiement d’internet haute vitesse en région ainsi qu’à notre collaboration dans l’aboutissement du projet de rénovation et d’agrandissement du Théâtre du Bic», a rappelé le député Blanchette-Joncas.

«Portant fièrement sa vocation touristique, la région du Bas-St-Laurent est certes l’une des plus belles du Québec et Maxime Blanchette-Joncas en est à juste titre, fortement épris. Cet attachement qu’il voue à sa région est indéniable et quiconque l’a vu défendre avec force et rigueur les intérêts de ses citoyens en conviendra. Récemment, il a porté avec éloquence le projet de loi C-295 qui vise à inciter les nouveaux diplômés à s’établir en région, et ainsi assurer la relève dynamique du Bas-St-Laurent et des autres régions du Québec. Il n'y a aucun doute que les gens d’ici ont, en Maxime Blanchette- Joncas, un ambassadeur de premier ordre pour intercéder en leur faveur à Ottawa et travailler à leurs côtés à la relance de cette magnifique région», a souligné le chef Yves-François Blanchet.

«Avec le Bloc, j’entends maintenir la pression afin d’obtenir plus et mieux pour nos aînés. Ce n’est pas vrai que le fédéral va créer deux classes d’aînés et réserver la bonification de l’aide financière aux 75 ans et plus. C’est injuste et inéquitable; tous les 65 ans et plus doivent pouvoir subvenir à leurs besoins essentiels», a ajouté celui qui a rallié 20 000 signataires autour d’une pétition réclamant d’Ottawa des mesures pour améliorer leurs conditions.

Maxime Blanchette-Joncas a par ailleurs rappelé sa vision et celle du parti quant à la relance prochaine : «Au Bloc, on veut engager les régions du Québec sur la voie de la relance en favorisant le développement des ressources naturelles sur place, en maximisant le potentiel de la forêt et assurer la relève en incitant les jeunes à s’établir en région, où ils trouveront une qualité de vie exceptionnelle. C’est avec vous, gens de Rimouski-Neigette—Témiscouata—Les Basques, que je veux travailler à mettre en place les conditions d’une prospérité durable pour notre coin de pays», a-t-il conclu.
 

Publicité


Publicité

Commentez cet article