Publicité

22 mai 2021 - 14:07

Journée nationale des patriotes 2021 : la loi 101 est-elle un échec ?

Pour sa 9e célébration de la Journée nationale des patriotes, le Comité des patriotes de la Côte-du-Sud et la Société d’action nationale de Rivière-du-Loup ont choisi de tenir tête à la COVID-19 en organisant un brunch en ligne sous forme de visioconférence linguistique et patriotique.

En effet, le dimanche 23 mai 2021 de 10 h 30 à midi, le chercheur en démolinguistique Frédéric Lacroix présentera une visioconférence sous le titre «La loi 101 est-elle un échec ?». Pour y assister, les patriotes du Kamouraska et de partout ailleurs pourront se brancher en activant le lien Zoom ou par Facebook Live de la Société nationale de Rivière-du-Loup. 

L’adoption, en 1977, de la Charte de la langue française, ou loi 101, est l’un des moments les plus marquants de l’histoire politique québécoise et s’avère un geste politique phare du premier gouvernement du Parti québécois. Élus et autres acteurs de la société civile se plaisent à dire qu’elle constitue une réussite collective.

Or, affirme Frédéric Lacroix, la situation du français à Montréal et dans sa couronne est catastrophique. Le poids démographique des anglophones langue maternelle est stable, et augmente du côté de la langue parlée à la maison. On peut affirmer que le français recule et l’anglais avance. Ainsi, la loi 101 serait-elle un échec ?

Pour comprendre globalement l’état de la langue, les impressions linguistiques ne suffisent pas ; il faut passer par les chiffres et les données démographiques précises. La baisse du pourcentage de francophones affectera de plus en plus à l’avenir la vitalité du français au Québec. Ces chiffres, Frédéric Lacroix les maîtrise et les vulgarise, ce qui lui permet de dresser un portrait réaliste de la santé du français au Québec, qui n’est pas encore vacciné contre l’anglicisation. 

Vos hôtes seront Jean-François Vallée, président du Comité des patriotes de la Côte-du-Sud, et Marco Voyer-Bélanger, 1er vice-président de la SNEQ pour la MRC de Rivière-du-Loup. Des prix seront tirés à la fin de la conférence. Merci au Mouvement national des Québécois, qui finance l’activité.
 

Publicité


Publicité

Commentez cet article