Publicité

20 mai 2021 - 06:00

Manoir Héritage de Trois-Pistoles : un retour à la normale pour la fin du mois?

Mario Pelletier

Par Mario Pelletier, Journaliste

Le dernier cas rétabli des personnes affectées par la COVID-19 au Manoir Héritage de Trois-Pistoles est prévu pour le 23 mai prochain, selon la direction, s’il n’y a pas d’autre cas positif. «Il y a toujours un risque. On est dépisté aux trois jours et les derniers ont été négatifs. On se croise les doigts», a mentionné Éric Duchesne, président de Gestion RPA.

Du côté du CISSS du Bas-Saint-Laurent, on a confirmé à Info Dimanche le 19 mai que 25 usagers sur 37 étaient rétablis. «Pour que l'éclosion soit officiellement terminée, il doit y avoir au moins 14 jours sans nouveaux cas. Comme on en a enregistré un nouveau en fin de semaine, la fin de l'éclosion n'est donc pas prévue avant le 29 ou le 30 mai dans le meilleur des cas», a expliqué Gilles Turmel, conseiller aux relations médias au CISSS du Bas-Saint-Laurent.

Entretemps, on planifie aux alentours de ces mêmes dates la réouverture de la salle à manger et de l’ensemble de la résidence pour les résidents, le temps que les équipes puissent procéder à la désinfection post COVID complète du Manoir Héritage. «C’est sûr que l’on est content, c’est une très grosse épreuve du côté humain», a ajouté M. Duchesne.

Le 23 mai, c’est la première date entourée sur le calendrier au Manoir Héritage, si tout va bien. Selon les données du CISSS du Bas-Saint-Laurent fournies le 18 mai, la situation dans cette résidence pour ainés était effectivement stable après avoir enregistré 37 résidents infectés de même que 11 travailleurs.

«Quand on a su qu’il y avait un premier cas, on a mis tous les résidents en isolement, on a agi rapidement. Ç’a parti vite et ça redescend rapidement. Ça veut dire qu’on fait bien les choses», a expliqué le gestionnaire. Selon M. Duchesne, la première dose de vaccin a fait une grosse différence dans cette éclosion. «Il y a eu un décès d’une personne qui n’était pas vaccinée. On a vu dans une autre résidence que les conséquences avaient été bien pires auparavant», a mentionné le président de Gestion RPA. Il est planifié que les gens du Manoir Héritage recevront leur deuxième dose de vaccin le 31 mai prochain. La santé publique a précisé à cet effet que le fait d’avoir été contaminé par la COVID-19 compte pour l’administration d’une dose de vaccin.

La résidence pour ainés de Trois-Pistoles héberge actuellement plus de 70 résidents. «Nous vous demandons à tous, nos résidents et familles, de respecter les consignes jusqu’à la toute fin, il ne faut pas baisser la garde et demeurer vigilant si nous souhaitons que l’éclosion se termine et que tout retourne à la normale», a adressé comme message le président aux personnes concernées.

La direction du Manoir Héritage demande aux proches aidants de limiter les visites afin d’éviter la propagation. «Pour les proches aidants qui souhaitent venir vous rendre visite, ils doivent prendre rendez-vous auprès de la direction pour recevoir une formation avant de vous visiter. Un délai minimum de 24 heures est demandé», a-t-on expliqué aux résidents et à leurs familles.

«Nous tenons à souligner le travail exceptionnel et remercier l’équipe de professionnels du CISSS et personnel de soutien pour leur engagement et le support apporté à nos résidents et à notre équipe tout au long de l’éclosion. Nous tenons à remercier tous les employés du Manoir Héritage qui se sont porté volontaire et disponible en tout temps pour prendre soins de nos ainés, malgré la situation difficile et de l’étroite collaboration avec l’équipe du CISSS afin d’assurer la sécurité de nos résidents et voir à tous les besoins essentiels de ceux-ci. Encore une fois, nous vous remercions pour votre collaboration et votre compréhension, dans l’attente de jours meilleurs», a conclu Éric Duchesne.

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article