Publicité

28 avril 2021 - 09:49 | Mis à jour : 09:55

Traverse Rivière-du-Loup/Saint-Siméon

Rivière-du-Loup fait appel à Bruno Gagnon

François Drouin

Par François Drouin, journaliste

Twitter François Drouin
Toutes les réactions 2

Le conseil de Ville de Rivière-du-Loup a retenu les services de Bruno Gagnon et de sa firme Services Bruno Gagnon inc à titre de conseiller technique afin de l'assister dans le dossier de la traverse Rivière-du-Loup/Saint-Siméon.

Rappelons que la Société des traversiers du Québec (STQ) réalise actuellement une étude d’opportunité afin de déterminer si le bateau NM Saaremaa 1 accostera au quai de Cacouna ou à celui de Rivière-du-Loup. Évidemment, la Ville souhaite conserver le service de traverse à Rivière-du-Loup.

En séance ordinaire, le 23 février, les membres du conseil municipal ont adopté une résolution demandant à la STQ de revoir le mandat de cette étude d’opportunité, dont la réalisation à venir avait été annoncée au début décembre et qui selon eux n’aborde pas certaines questions essentielles. L'arrivée de M. Gagnon s'inscrit dans cette continuité.

«M. Gagnon sera conseiller technique et stratégique pour aider la Ville à se préparer à différentes actions et démarches visant à démontrer l'importance et la nécessité de maintenir ce service à partir du port de Rivière-du-Loup», explique le directeur du Service des communications à la Ville de Rivière-du-Loup, Pascal Tremblay.

Ce dernier souligne que le nouveau conseiller est un acteur incontournable du domaine maritime dans la région et qu'en plus de sa grande feuille de route, il réside à Rivière-du-Loup ce qui rejoint le désir d'avoir recours à l'expertise locale. «Une préoccupation constante pour la Ville», conclut le directeur.

BRUNO GAGNON

Bruno Gagnon a oeuvré chez Groupe C.N.P. à Rivière-du-Loup à titre de directeur des affaires corporatives, il a aussi été président de la Chambre de commerce de la MRC de Rivière-du-Loup de 2010 à 2011 en plus d'agir à titre de mentor depuis plusieurs années. Il a aussi été impliqué à la Table de concertation agroalimentaire du Bas-Saint-Laurent.

C'est en 2006 qu'il s'est réorienté comme consultant dans le secteur maritime en lançant son entreprise, Services Bruno Gagnon inc.

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

2 réactionsCommentaire(s)
  • Le Saaremaa. Ce bateau occasionne déjà des dépenses et ce n'est pas terminé. Beaucoup d'argent à prévoir et ça va profiter à qui finalement ?
    Ce bateau est il vraiment nécessaire ? Non. Pourquoi ne pas opter pour un bateau qui aurait les mêmes caractéristiques que le MV TransStLaurent ?
    Certaines personnes veulent le traversier à Cacouna. C'est sûr que ça profiterait à des promoteurs ( hôtel, restaurant, ...) Pour l'économie de Rivière du Loup et pour le tourisme chez nous, c'est évident et essentiel que le futur traversier demeure à la pointe de Rivière du Loup.

    Boucher Yves - 2021-04-29 00:49
  • Bonne chance à M Gagnon. Mais si la STQ va de l'avant avec son projet et que la traverse se retrouve à Cacouna, j'espère qu'il sera possible d'explorer d'autres options comme de l'animation de type: "Vieux port". La Pointe est sûrement un des attraits les plus importants où on peut avoir accès au Fleuve publiquement. La visite des vieux ports de Québec, Trois-Rivières et Montréal est une activité des plus belles dans ces villes. Les commerces qui s'y retrouvent sont bondés et font de bonnes affaires! Tout ne finit pas, sans le traversier.

    Jérôme Caron - 2021-04-28 14:34