Publicité

14 avril 2021 - 13:43 | Mis à jour : 13:45

Internet haute vitesse au Témiscouata et dans Les Basques: Maxime Blanchette Joncas se réjouit de l'annonce

Victoire!, c’est le cri lancé hier par le député fédéral de Rimouski-Neigette – Témiscouata – Les Basques, Maxime Blanchette-Joncas, au terme de la confirmation en conférence de presse hier du branchement de 2 630 foyers de la MRC du Témiscouata, de celle Basques qui se retrouve dans son comté, mais aussi de la MRC de Rivière-du-Loup à Internet haute vitesse d’ici à septembre 2022. C'est l’aboutissement de ce dossier qui figurait parmi ses priorités, a souligné le député.

«Enfin! Les gens de chez nous pourront bientôt se consacrer à leur développement et à leur prospérité avec des outils reconnus comme essentiels un peu partout! Notre travail acharné des derniers mois, du Bloc Québécois et moi, a porté ses fruits, grâce aussi à la détermination du gouvernement québécois. Encore au début de l’année, l’échéancier vague et ridicule du gouvernement libéral laissait entendre que mes concitoyens risquaient d’attendre jusqu’en 2030, avant leur branchement à une technologie rendue nécessaire partout! », rappelle Maxime Blanchette-Joncas. Ce dernier souligne que Québec prévoyait mener à bien cette opération en 2022 et que le Bloc Québécois réclamait qu’Ottawa lui concède sa part pour y procéder plus rapidement.

«Bien avant, mais particulièrement depuis mars 2020, j’ai pu constater quotidiennement la fracture numérique qui afflige le Québec et même le Bas-Saint-Laurent. Combien de citoyens ont communiqué avec moi pour me raconter que l’administration fédérale leur recommandait d’utiliser le Web pour recevoir ses services, alors que nombre d’entre eux n’ont pas accès au réseau? Des centaines, des milliers de fois! Ce mépris fédéral achève, heureusement », soupire le député bloquiste. Maxime Blanchette-Joncas avait d’ailleurs convaincu son chef, Yves-François Blanchet, de rencontrer des élus, des citoyens et des entrepreneurs pour constater cet enjeu majeur lors d’une tournée de la circonscription l’été dernier.

Ajoutons une autre excellente nouvelle hier sur le même sujet, soit la confirmation que Telus desservira la communauté de Saint-Mathieu-de-Rioux, dans Les Basques. Il faut également s’attendre à d’autres annonces du genre sous peu pour d’autres municipalités dans Rimouski-Neigette – Témiscouata – Les Basques. Le député salue d’ailleurs la persévérance et la détermination de toutes les personnes qui ont travaillé d’arrache-pied sur ce dossier pendant de nombreuses années.

Maxime Blanchette-Joncas ne s’assoit pas sur ses lauriers pour autant. «Avec l’annonce d’hier, on reconnaît enfin à mes gens le droit de ne plus se sentir comme des citoyens de seconde zone. Il reste une étape pour que toute ma circonscription entre pleinement dans le XXIe siècle : l’accès à la téléphonie cellulaire partout sur le territoire. Tout comme l’accès à Internet, ce n’est pas un caprice, mais plus encore, il s’agit d’une question de sécurité publique. Comptez sur moi pour frapper sur ce clou afin de combler cette importante lacune! », assure le député.

Publicité


Publicité

Commentez cet article