Publicité

31 mars 2021 - 06:53

Une nouvelle étape vers l’acquisition du Manoir Fraser

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin
Toutes les réactions 2

Le processus d’acquisition du Manoir Fraser se poursuit pour la Ville de Rivière-du-Loup. Les élus louperivois ont autorisé la mairesse Sylvie Vignet à signer une lettre afin de confirmer l’intention de la Ville de faire l’achat du bâtiment historique, lundi soir, en séance du conseil municipal. 

Cette lettre d’intention, destinée à l’Héritage canadien du Québec, propriétaire des lieux, est accompagnée d’une offre d’achat de 328 000 $. Notons que ce montant reste en deçà de l’évaluation d’environ 567 000 $, puisqu’il prend en compte des sommes déjà investies par la Ville dans sa restauration passée. 

La mairesse de Rivière-du-Loup, Sylvie Vignet, se réjouit à l’idée que ce bâtiment patrimonial important dans l’histoire louperivoise puisse bientôt appartenir à la Ville. 

Selon elle, l’acquisition permettra d’assurer la protection et la mise en valeur du site pour les citoyens et la clientèle touristique. Elle explique qu’il est actuellement délicat d’investir l’argent des citoyens dans ce bâtiment, alors qu’il n’est pas la propriété de la Ville.

«Quand on vu que [la fondation] Héritage canadien du Québec avait une ouverture à se départir de bâtiments de grande valeur, on s’est dit qu’il fallait tenter notre chance», a partagé Mme Vignet. «C’est un atout majeur de rétention touristique et il a une très belle valeur. On a vu une opportunité et on a levé la main», a-t-elle ajouté. 

L’offre d’achat doit maintenant être approuvée par Patrimoine Canada, mais ce ne serait qu’une formalité. Si tout se déroule pour le mieux, la transaction devrait être officialisée d’ici la fin de l’année 2022. 

Le seigneur Fraserville (maintenant Rivière-du-Loup), Alexandre Fraser, a fait l’acquisition du Manoir en 1834. Il a été habité par ses descendants pendant 155 ans. Le Domaine seigneurial Fraser a été classé site patrimonial par le ministère de la Culture et des Communications en 1991. L’Héritage canadien du Québec en a fait l’acquisition en 1979 et en 1996, le Manoir Fraser a été restauré et converti en centre d’interprétation ouvert au public.
 

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

2 réactionsCommentaire(s)
  • cette achat est un autre exemple de dilapidé les de fonds public surtout dans ces temps d'où les commerçants ont de la misere.Cest manque de respect envers les contribuables ds ces idées d'éléphant blanc.

    Mario Gagnon - 2021-04-02 21:44
  • Et qu'est-ce qu'en pense la population locale à ce niveau? Tant qu'à faire, pourquoi ne pas acheter également l'église de St-François-Xavier, l'ancien monastère des Clarisses, l'ancien orphelinat du Sacré-Cœur, l'église anglicane,....etc...etc....Mme la mairesse, vous venez d'ouvrir une canne de ''bine''. Depuis quand que la ville se porte acquéreur de biens immobiliers à des fins de préservation du fameux patrimoine?....Un jour, il va falloir que çà arrête de dépenser comme vous le faites pour des choses qui ne donnent rien à une municipalité. Surtout quand on voit l'état les rues...etc.....etc.... Une ville doit penser avant tout aux besoins des citoyens. C'est un question primordiale qu'une ville doit se poser. ''Est-ce que c'est utile pour les citoyens et est-ce qu'on en a besoin? À vous d'y répondre Mme la mairesse.

    Pierre M. Drayaf - 2021-04-01 07:14