Publicité

29 mars 2021 - 14:56

FabRégion Bas-Saint-Laurent : une mobilisation pour l’accélération de l’autonomie régionale

À la suite de la première rencontre publique FabRégion Bas-Saint-Laurent, un vif intérêt relatif aux perspectives et enjeux de l’autonomie régionale est confirmé. Plus de 100 personnes en provenance des huit MRC du Bas-Saint-Laurent, mais également du Québec, du Nouveau-Brunswick et de la France, se sont mobilisées pour assister à l'évènement en ligne.

Mylène Blanchette, membre du comité de pilotage issue de la Table de concertation bioalimentaire du Bas-Saint-Laurent, a décrit les trois principales démarches en cours pour accélérer l’autonomie alimentaire : le plan régional de développement bioalimentaire 2020-2025 (PRDB), le plan de relance économique du Collectif régional de développement du Bas-Saint-Laurent et FabRégion Bas-Saint-Laurent. «Pour nourrir le Bas-Saint-Laurent, on doit connaitre le Bas-Saint-Laurent. FabRégion permettra de mettre en place un premier portrait de l’autonomie alimentaire et un répertoire des initiatives sur le territoire qui sera ventilé par MRC et arrimé au PRDB», a-t-elle précisé.

Patrick Morin, membre du comité de pilotage et directeur adjoint au Conseil régional de l’environnement du Bas-Saint-Laurent est revenu sur les résultats du diagnostic énergétique régional, obtenus lors de la démarche «Par notre PROPRE énergie», qui démontre que 56 % de la consommation générale est brulé seulement en transport des individus. La mobilité durable, via le transport collectif, l’autopartage, le transport actif, le covoiturage et l’électrification du transport individuel et collectif sont donc à envisager pour réduire la consommation énergétique en pétrole.

«L’évaluation de l’autonomie régionale dans le secteur manufacturier est beaucoup moins avancée», explique Émilie Dupont, coordonnatrice de la démarche d’économie circulaire du Kamouraska, à la SADC du Kamouraska, et membre du comité de pilotage FabRégion. La notion de capacité productive sera ainsi au centre de la portion qualitative du portrait réalisé dans le cadre du projet de recherche appliquée FabRégion Bas-Saint-Laurent. L’intérêt est de retracer ce que les entreprises peuvent produire à l’aide de leurs installations et d'optimiser ces possibilités pour produire différemment, dans une philosophie d'éco-conception et de durabilité des composantes.

Plusieurs enjeux relatifs à la capacité d’atteindre l’autonomie régionale et à opérer la transition avec l’ensemble de la communauté sont ressortis à la période de questions. L’ensemble des questionnements émis durant cette soirée seront considérés par le comité de pilotage et relayés sur le groupe Facebook FabRégion Bas-Saint-Laurent.

Publicité


Publicité

Commentez cet article