Publicité

20 mars 2021 - 06:00

Le centre de thérapie La Montée célèbre ses 50 ans

Dominique Côté

Par Dominique Côté, Journaliste de l'Initiative de journalisme local

Centre de thérapie situé à Rivière-Ouelle, La Montée accueille depuis cinquante ans des adultes souffrant de dépendances variées et offre des séjours d’une durée de trois semaines. Ses services couvrent les problèmes de consommation d’alcool, de drogues, ainsi que de jeu excessif. Plus de 2000 personnes ont été de passage à ce centre de réadaptation depuis que les thérapies intensives à l’interne y sont proposées.  

La Montée a connu plusieurs changements de vocation au fil des 50 dernières années. Au départ, c’était une Unité Domrémy, endroit offrant du support et des alternatives à la consommation d’alcool, tel que des activités et des soirées de jeux. C’est au début des années 90 qu’il se transforme en centre de thérapie offrant des séjours à l’interne. «L’approche des intervenants a grandement évolué dans les dernières années. Ils ont pu développer leurs expertises et offrir un meilleur encadrement aux clients», a révélé Stéphane Picard, directeur de La Montée.

En 2003, l’organisme adopte officiellement le nom La Montée alors qu’il commençait à accueillir des gens avec des problèmes de jeu excessif. C’est finalement en 2013 qu’il déménage ses activités dans l’établissement actuel à Rivière-Ouelle.

Deux fois par année, des séjours d’une semaine pour les problèmes de consommation de tabac sont proposés, et une équipe d’intervenants fait de la prévention dans les cégeps de la région.

En dehors d’un contexte de pandémie, La Montée peut recevoir jusqu’à six clients à la fois en séjour à l’interne. La quinzaine d’employés qui y travaillent prennent en charge les personnes qui sont dans un état stable, n’étant pas un centre de désintoxication mais bien de réadaptation.

THÉRAPIE AXÉE SUR LA PSYCHOLOGIE DU DÉPENDANT

L’approche des intervenants se penche davantage sur la psychologie derrière les dépendances des participants. «On essaie de comprendre avec eux c’est quoi les enjeux au-delà de leur dépendance et les facteurs de risque. Souvent, la consommation devient une façon d’apaiser ou d’atténuer un mal de vivre», explique Stéphane Picard.

Pour ce dernier, ce qui différencie La Montée d’un autre centre ayant la même vocation, c’est que les membres du personnel ont la capacité de développer des liens de confiance très forts avec les participants.

Le directeur de La Montée soutient que le nombre de places limité permet d’adapter les services à chacun des clients. Selon lui, c’est cela qui garantit le succès de la thérapie. «On accueille des gens qui sont motivés à cesser leur dépendance et on les accompagne jusqu’au bout», a-t-il lancé.

Les séjours des participants sont très intensifs. «Le matin, ils font de l’activité physique. Ensuite, vers 9h, ils sont en atelier de groupe avec une intervenante. En après-midi, ils participent à un deuxième atelier et le soir ils ont un cours-atelier», a précisé Stéphane Picard. Il ajoute également que deux fois par semaine, les participants ont des rencontres individuelles avec les travailleurs sociaux sur place.

Le Centre La Montée est accessible à tous ceux qui souhaiteraient se défaire d’une dépendance à l’alcool, à la drogue ou au jeu excessif. Pour plus d’informations, vous pouvez entrer en contact directement avec son personnel.

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article